Actualités

Episode 3 : Grandeur et décadence de la politique sportive Yzeurienne

Episode 3

 

Yzeure et le football masculin et féminin

La coupe d’Afrique en 2019 a fait ressortir dans la presse nationale le rôle joué par Nicolas Dupuis ancien entraîneur de l’ASYzeure. Le Figaro écrit : « avec un 8ème et quatre 16èmes dans la doyenne des compétitions (la Coupe de France) Nicolas Dupuis a placé sur la carte du Football la ville auvergnate qu’il a hissé en 20 ans du troisième niveau départemental au niveau régional ». Bien d’autres journaux ont repris les résultats de l’ASYzeure tout au long de ses parcours en Coupe (PSG, Lyon, Le Mans, Guingamp, Lorient…) ainsi que ses bons classements en Championnat et l’accès en National pour une année.

En 2014, l’ASYzeure jouait en N2. L’organisation du club lui permettait de maintenir également une équipe en Régional 1, une autre en Régional 3 et des équipes de jeunes au niveau régional avec près de 400 licenciés. La ville versait une subvention de 200 000 €. Le club avait un faible budget par rapport aux autres équipes de National, cela ne l’empêchait pas de se comporter honorablement. Mais les équipes municipales successives que j’ai dirigées avaient une politique qui devrait être celle à appliquer aux clubs amateurs d’ailleurs dans tous les sports, la collectivité et les associations sportives ou culturelles doivent attirer des jeunes qui font du sport, ou qui s’illustre dans un domaine de prédilection, les former et de les aider à rentrer dans la vie professionnelle. Ceci est particulièrement vrai dans nos territoires. Le football a toujours provoqué beaucoup de passion. C’est tout, le monde le sait, un excellent vecteur de communication. A l’Assemblée Nationale, Yzeure était connue par ses parcours en Coupe de France. Avant la fin de la mandature en 2014, il y avait quelques réflexions de la part d’élus socialistes et communistes autour de la subvention votée pour l’ASY. Il est étonnant de constater que personne ne disait rien au sujet de l’école de Musique intercommunale qui perçoit d’Yzeure 250 000 € pour une centaine d’élèves qui en plus ne viennent pas de milieux défavorisés. Je ne suis pas contre car je l’ai créée comme président du Syndicat intercommunal de l’école de musique mais c’est inscrit comme participation. Elle permet de payer les professeurs. Les clubs sportifs eux doivent dédommager souvent pour des sommes minimes les éducateurs.

Il était étonnant de voir ces anti-subventions venir parader pour les matches de Coupe de France, ne manquant pas de solliciter des invitations ce que je ne faisais pas. On les voyait moins à Millepertuis l’hiver, assister à un match de l’équipe réserve, suivi par quelques spectateurs lorsque souffle le vent du Nord s’engouffrant dans la brèche taillée pour le passage du contournement. On pouvait penser que le remplaçant de J.M. Bourgeot : J. Labonne secondé par son collègue Bonnet, tous les deux anciens joueurs d' Yzeure poursuivraient sur cette ligne du développement. Ils étaient tous les deux des supporters exclusifs de L’ASYzeure, s’en prenant souvent à l’ASMoulins même au-delà de ce qui était acceptable. Ce n’était pas mon cas. Pour ma part j’ai toujours souhaité deux clubs avec des derbys passionnants qui sont des fêtes du football. Quant aux communistes de l’agglo ils ont toujours vu avec « un œil réticent » le club d’Yzeure car il concurrençait l’ASMoulins, de tout temps, un des lieux de rencontre des communistes et de la droite.

Yzeure avait fait chuter en 2014 le club de Lorient alors en ligue 1, en 32ème de finale de Coupe de France. J. Labonne pouvait commencer son mandat d’adjoint aux Sports dans les meilleures conditions sous les flashs des photographes. Que du bonheur pour lui !

 

La saison 2013-2014 se passa très bien pour l’ASMoulins sur le plan sportif avec également un bon parcours en coupe de France .Elle participa au quart de finale. Que se passa-t-il la saison suivante ? Des problèmes de gestion, des recrutements excessifs sans doute encouragés par la Municipalité mirent le club, malgré la création d’une SASP en grandes difficultés financières. Cela reste inexplicable enfin presque mais ce n'est pas à moi de vous l'expliquer!!!!!! L’ASMoulins se trouva avant la fin de saison dans l’incapacité de régler les indemnités de ses joueurs malgré son bon parcours en Coupe de France. La ville de Moulins avait parfaitement la possibilité d’accorder une avance remboursable. Inexplicablement, elle ne manifesta pas une très grande volonté pour sauver son club. Cependant depuis plusieurs mois, des tractations avaient lieu notamment entre les entraîneurs des deux équipes pour créer un seul club ce qui leur permettrait de toucher une meilleure rémunération.

Le maire de Moulins était dans une situation délicate, la disparition du club le mettait en grande difficulté. Alors il s’orienta vers une solution qu’il préconisait depuis longtemps : essayer de mettre à terme la main sur l’ASYzeure en préconisant une fusion.

Et c’est là, qu’il se passa quelque chose qu’il faudra bien éclaircir un jour. Pourquoi tous les farouches défenseurs de l’ASYzeure tournèrent casaques pour se convertir à un club Moulins-Yzeure ? Dans quel lieu se prit une telle décision ? L’histoire le dira peut–être un jour. Nous avons bien quelques idées à ce sujet.

Comment des élus socialistes ont pu venir en aide au Maire de Moulins qui les roule régulièrement dans la farine et venir lui porter secours alors qu'il était en grande difficulté politique.

De nombreux Moulinois s’élevèrent contre cette décision. Ils manifestèrent devant la mairie de Moulins. Pour forcer la main, la décision de déclarer forfait pour la fin du Championnat fut prise. Certains joueurs refusèrent de se déplacer à Saint-Louis. Des irréductibles voulaient maintenir le match mais le matin du départ cruelle surprise, les véhicules avaient été dégradés et le déplacement fut impossible. Plainte fut déposée, mais curieusement la police ne trouva rien. Pourtant de nombreux indices existaient. Tout cela aurait dû conduire les Yzeuriens à se retirer de cette opération. L’opération de rapprochement conduite par G. Boutié directeur de cabinet du maire de Moulins et les élus Yzeuriens préalablement cités était en marche. On fit même une photo des Maires portant le futur pseudo-maillot du Moulins Yzeure foot MYF, photo qui est restée dans les mémoires et qui fera toujours sourire. Plusieurs étapes se succédèrent Les matches ont lieu pour moitié à Yzeure, l’autre moitié à Moulins ce qui est toujours le cas. Peu à peu on vit s’introduire quelques proches de la Municipalité de Moulins au conseil d’administration du club. G. Boutié jouait le rôle de Président et même de speaker. On fit appel à un Président, venant de l’extérieur. Il avait beaucoup voyagé dans les clubs de la région. Il y eut un bon parcours en Coupe de France pour la saison 2018-2019, la saison 2019-2020 pouvait laisser espérer un bon parcours en championnat mais elle fut interrompue pour les raisons que l’on connait. Par contre, en cette fin de saison 2019-2020, la situation du club est loin d’être satisfaisante. L’équipe réserve B ne restera en R1 que grâce aux décisions administratives. L’équipe réserve C est rétrogradée. Espérons que le club maintiendra une troisième équipe . Cette équipe réunit des joueurs issus des équipes de jeunes et des quartiers. C’est aussi le rôle social du football. Lorsque nous étions un certain nombre à défendre le maintien d’un club yzeurien, une campagne avait été menée pour colporter le bruit, afin de faire voter pour la fusion, que nous avions l’intention de supprimer cette équipe C. Espérons que ce ne sera pas le cas dans l’avenir ! Les élus yzeuriens qui avaient soutenu ce projet ne sont plus crédibles. Il semblerait aussi que les quelques yzeuriens qui restaient au club se mettent peu à peu en retrait. Voilà le bilan qui sera actualisé d’une politique inconséquente.

Pour les gens qui connaissent un peu le football, il était prévisible de penser que les dirigeants et footballeurs moulinois n’accepteraient pas que leur club disparaisse dans de telles conditions. Aussi malgré toutes les embûches mises sur leur chemin, un nouveau club a vu le jour à Moulins : l’Académie Sportive de Moulins (ASM !!!) et ce club se développe, malgré l’aide réduite de la ville de Moulins. De nombreuses équipes de jeunes, une équipe première qui revient en N3 font qu’on va se retrouver dans la même situation qu’avant le rapprochement : deux équipes sur l'agglomération une et demie à Moulins. Quant aux Yzeuriens ils se retrouvent être le dindon de la farce pourtant ils ont même cautionné la politique de Moulins qui consistait à priver l’Académie de certains moyens. Le ridicule a même  été poussé jusqu’à leur refuser quand ils jouent d’ailleurs, rarement, sur le terrain principal du stade H. Rolland, l’utilisation du panneau d’affichage lumineux. La complicité des Yzeuriens a même été jusqu’à cautionner les entrainements du MYF à Moulins alors que les installations permettaient qu’ils se déroulent à Yzeure ceci uniquement afin de gêner les activités de l’Académie.

 

En conclusion la suite de cette histoire va être compliquée. La responsabilité des élus Yzeuriens, qui auront fait disparaître le club Yzeurien vecteur de communication pour la ville est totale. Quelle sera la position de la municipalité de Moulins surtout si l’Académie continue de progresser après les élections municipales.

Mais il est vrai que pour compenser nous aurons droit à des collections régulières de selfies des brillants élus !

 

La politique menée par la municipalité actuelle n’a pas su exploiter complètement les atouts du football féminin qui devient un sport de premier plan. Cette équipe qui vient d’être reconnue en 2020 comme la première équipe amateure au plan national ne reçoit pas de la ville d’Yzeure les moyens qu’elle devrait avoir. Il faut se souvenir que cette équipe que l’ASMoulins et la municipalité de Moulins avait été « jetée » des installations de la ville. Elle n’avait pas bien sûr la notoriété actuelle. Une subvention avait été promise par Moulins si Yzeure qui avait quelques disponibilités sur ses terrains ça n’a duré que deux ans. Le Foot Féminin d’Yzeure a progressé dans la hiérarchie se retrouvant en D1 et joue actuellement les premiers rôles en D2, accueillant autant de public que le MYF dont les assistances sont…un peu, beaucoup , majorées par la presse locale. Mais l’équipe municipale 2014-2020 n’a pas réussi à faire en sorte que si la situation sportive était positive, la situation administrative et  financière puisse se stabiliser. On peut dire que de nombreuses interventions maladroites de l’adjoint au sport d’Yzeure ont amplifié cette déstabilisation et cela avait même commencé avant 2014, j'en avais été témoin comme maire, avec la participation de deux ou trois joueuses, d’ailleurs bien peu reconnaissantes envers la Commune.

Ces tous derniers mois on a même tenté, avec une insistance maladroite de rapprocher le FFY du MYF, alors que les adhérents du FFY n’en veulent pas.

Que va-t-il se passer pour la prochaine saison ? Une fois de plus, on risque de priver Yzeure d’une image positive. Une augmentation supplémentaire de la subvention serait justifiée pour un club qui compte plus de 150 licenciées de tous âges. Comme pour le foot masculin, le foot féminin souffre d’une insoutenable légèreté des êtres qui prétendent le gérer au plan municipal à Yzeure.

En conclusion ils veulent imposer des choix aux clubs refusant la participation de telle ou telle personne dans les instances dirigeantes. Pour conclure dans le domaine du football, une seule image vient à l’esprit, c’est celle de l’ancien Directeur de cabinet du Maire de Moulins, grand pourfendeur des socialistes venant diriger le MYF, sans doute en reconnaissance de ce qu’il a apporté à la ville d’Yzeure de tout temps.

On lui avait même confié le rôle de speaker lors des rencontres !!!Ce fut un fiasco! Cette démarche avait été aussi faite dans l’espoir d’une candidature aux municipales à Yzeure qui a échoué lamentablement.

En cette rentrée 2020,on constate ce qui était prévisible ,une dérive des dépenses et une orientation tournée vers Moulins du Club au point qu’il faudra bien se demander si la subvention que verse Yzeure est bien justifiée .A quoi sert un chapiteau alors qu’il y a suffisamment de salles à Yzeure et à Moulins ? La subvention est –elle justifiée pour financer  la création de poste administratif dans un club à ce niveau ?

Mais nos élus ne peuvent qu’approuver maintenant qu’ils ont obtenu des postes à la Communauté d’ Agglomération ce qu’ils voulaient ! Nous verrons la suite ! 

guy chambefort (à suivre)