Actualités

Episode 3

 

Yzeure et le football masculin et féminin

La coupe d’Afrique en 2019 a fait ressortir dans la presse nationale le rôle joué par Nicolas Dupuis ancien entraîneur de l’ASYzeure. Le Figaro écrit : « avec un 8ème et quatre 16èmes dans la doyenne des compétitions (la Coupe de France) Nicolas Dupuis a placé sur la carte du Football la ville auvergnate qu’il a hissé en 20 ans du troisième niveau départemental au niveau régional ». Bien d’autres journaux ont repris les résultats de l’ASYzeure tout au long de ses parcours en Coupe (PSG, Lyon, Le Mans, Guingamp, Lorient…) ainsi que ses bons classements en Championnat et l’accès en National pour une année.

En 2014, l’ASYzeure jouait en N2. L’organisation du club lui permettait de maintenir également une équipe en Régional 1, une autre en Régional 3 et des équipes de jeunes au niveau régional avec près de 400 licenciés. La ville versait une subvention de 200 000 €. Le club avait un faible budget par rapport aux autres équipes de National, cela ne l’empêchait pas de se comporter honorablement. Mais les équipes municipales successives que j’ai dirigées avaient une politique qui devrait être celle à appliquer aux clubs amateurs d’ailleurs dans tous les sports, la collectivité et les associations sportives ou culturelles doivent attirer des jeunes qui font du sport, ou qui s’illustre dans un domaine de prédilection, les former et de les aider à rentrer dans la vie professionnelle. Ceci est particulièrement vrai dans nos territoires. Le football a toujours provoqué beaucoup de passion. C’est tout, le monde le sait, un excellent vecteur de communication. A l’Assemblée Nationale, Yzeure était connue par ses parcours en Coupe de France. Avant la fin de la mandature en 2014, il y avait quelques réflexions de la part d’élus socialistes et communistes autour de la subvention votée pour l’ASY. Il est étonnant de constater que personne ne disait rien au sujet de l’école de Musique intercommunale qui perçoit d’Yzeure 250 000 € pour une centaine d’élèves qui en plus ne viennent  pas de milieux défavorisés. Je ne suis pas contre car je l’ai créée comme président du Syndicat intercommunal de l’école de musique mais c’est inscrit comme participation. Elle permet de payer les professeurs. Les clubs sportifs eux doivent dédommager souvent pour des sommes minimes les éducateurs.

Il était étonnant de voir ces anti-subventions venir parader pour les matches de Coupe de France, ne manquant pas de solliciter des invitations ce que je ne faisais pas. On les voyait moins à Millepertuis l’hiver, assister à un match de l’équipe réserve, suivi par quelques spectateurs lorsque souffle le vent du Nord s’engouffrant dans la brèche taillée pour le passage du contournement. On pouvait penser que le remplaçant de J.M.Bourgeot : J. Labonne secondé par son collègue Bonnet, tous les deux anciens joueurs d' Yzeure poursuivraient sur cette ligne du développement. Ils étaient tous les deux des supporters exclusifs de L’ASYzeure, s’en prenant souvent à l’ASMoulins même au-delà de ce qui était acceptable. Ce n’était pas mon cas. Pour ma part j’ai toujours souhaité deux clubs avec des derbys passionnants qui sont des fêtes du football. Quant aux communistes de l’agglo ils ont toujours vu avec « un œil réticent » le club d’Yzeure car il concurrençait l’ASMoulins, de tout temps, un des lieux de rencontre des communistes et de la droite.

Yzeure avait fait chuter en 2014 le club de Lorient alors en ligue 1, en 32ème de finale de Coupe de France. J. Labonne pouvait commencer son mandat d’adjoint aux Sports dans les meilleures conditions sous les flashs des photographes. Que du bonheur pour lui !

 

La saison 2013-2014 se passa très bien pour l’ASMoulins sur le plan sportif avec également un bon parcours en coupe de France .Elle participa au quart de finale. Que se passa-t-il la saison suivante ? Des problèmes de gestion, des recrutements excessifs sans doute encouragés par la Municipalité mirent le club, malgré la création d’une SASP en grandes difficultés financières. Cela reste inexplicable enfin presque mais ce n'est pas à moi de vous l'expliquer!!!!!! L’ASMoulins se trouva avant la fin de saison dans l’incapacité de régler les indemnités de ses joueurs malgré son bon parcours en Coupe de France. La ville de Moulins avait parfaitement la possibilité d’accorder une avance remboursable. Inexplicablement, elle ne manifesta pas une très grande volonté pour sauver son club. Cependant depuis plusieurs mois, des tractations avaient lieu notamment entre les entraîneurs des deux équipes pour créer un seul club ce qui leur permettrait de toucher une meilleure rémunération.

Le maire de Moulins était dans une situation délicate, la disparition du club le mettait en grande difficulté. Alors il s’orienta vers une solution qu’il préconisait depuis longtemps : essayer de mettre à terme la main sur l’ASYzeure en préconisant une fusion.

Et c’est là, qu’il se passa quelque chose qu’il faudra bien éclaircir un jour. Pourquoi tous les farouches défenseurs de l’ASYzeure tournèrent casaques pour se convertir à un club Moulins-Yzeure ? Dans quel lieu se prit une telle décision ? L’histoire le dira peut–être un jour. Nous avons bien quelques idées à ce sujet.

Comment des élus socialistes ont pu venir en aide au Maire de Moulins qui les roule régulièrement dans la farine et venir lui porter secours alors qu'il était en grande difficulté politique.

De nombreux Moulinois s’élevèrent contre cette décision. Ils manifestèrent devant la mairie de Moulins. Pour forcer la main, la décision de déclarer forfait pour la fin du Championnat fut prise. Certains joueurs refusèrent de se déplacer à Saint-Louis. Des irréductibles voulaient maintenir le match mais le matin du départ cruelle surprise, les véhicules avaient été dégradés et le déplacement fut impossible. Plainte fut déposée, mais curieusement la police ne trouva rien. Pourtant de nombreux indices existaient. Tout cela aurait dû conduire les Yzeuriens à se retirer de cette opération. L’opération de rapprochement conduite par G. Boutié directeur de cabinet du maire de Moulins et les élus Yzeuriens préalablement cités était en marche. On fit même une photo des Maires portant le futur pseudo-maillot du Moulins Yzeure foot MYF, photo qui est restée dans les mémoires et qui fera toujours sourire. Plusieurs étapes se succédèrent Les matches ont lieu pour moitié à Yzeure, l’autre moitié à Moulins ce qui est toujours le cas. Peu à peu on vit s’introduire quelques proches de la Municipalité de Moulins au conseil d’administration du club. G. Boutié jouait le rôle de Président et même de speaker. On fit appel à un Président, venant de l’extérieur. Il avait beaucoup voyagé dans les clubs de la région. Il y eut un bon parcours en Coupe de France pour la saison 2018-2019, la saison 2019-2020 pouvait laisser espérer un bon parcours en championnat mais elle fut interrompue pour les raisons que l’on connait. Par contre, en cette fin de saison 2019-2020, la situation du club est loin d’être satisfaisante. L’équipe réserve B ne restera en R1 que grâce aux décisions administratives. L’équipe réserve C est rétrogradée. Espérons que le club maintiendra une troisième équipe . Cette équipe réunit des joueurs issus des équipes de jeunes et des quartiers. C’est aussi le rôle social du football. Lorsque nous étions un certain nombre à défendre le maintien d’un club yzeurien, une campagne avait été menée pour colporter le bruit, afin de faire voter pour la fusion, que nous avions l’intention de supprimer cette équipe C. Espérons que ce ne sera pas le cas dans l’avenir ! Les élus yzeuriens qui avaient soutenu ce projet ne sont plus crédibles. Il semblerait aussi que les quelques yzeuriens qui restaient au club se mettent peu à peu en retrait. Voilà le bilan qui sera actualisé d’une politique inconséquente.

Pour les gens qui connaissent un peu le football, il était prévisible de penser que les dirigeants et footballeurs moulinois n’accepteraient pas que leur club disparaisse dans de telles conditions. Aussi malgré toutes les embûches mises sur leur chemin, un nouveau club a vu le jour à Moulins : l’Académie Sportive de Moulins (ASM !!!) et ce club se développe, malgré l’aide réduite de la ville de Moulins. De nombreuses équipes de jeunes, une équipe première qui revient en N3 font qu’on va se retrouver dans la même situation qu’avant le rapprochement : deux équipes sur l'agglomération une et demie à Moulins. Quant aux Yzeuriens ils se retrouvent être le dindon de la farce pourtant ils ont même cautionné la politique de Moulins qui consistait à priver l’Académie de certains moyens. Le ridicule a même  été poussé jusqu’à leur refuser quand ils jouent d’ailleurs, rarement, sur le terrain principal du stade H. Rolland, l’utilisation du panneau d’affichage lumineux. La complicité des Yzeuriens a même été jusqu’à cautionner les entrainements du MYF à Moulins alors que les installations permettaient qu’ils se déroulent à Yzeure ceci uniquement afin de gêner les activités de l’Académie.

 

En conclusion la suite de cette histoire va être compliquée. La responsabilité des élus Yzeuriens, qui auront fait disparaître le club Yzeurien vecteur de communication pour la ville est totale. Quelle sera la position de la municipalité de Moulins surtout si l’Académie continue de progresser après les élections municipales.

Mais il est vrai que pour compenser nous aurons droit à des collections régulières de selfies des brillants élus !

 

La politique menée par la municipalité actuelle n’a pas su exploiter complètement les atouts du football féminin qui devient un sport de premier plan. Cette équipe qui vient d’être reconnue en 2020 comme la première équipe amateure au plan national ne reçoit pas de la ville d’Yzeure les moyens qu’elle devrait avoir. Il faut se souvenir que cette équipe que l’ASMoulins et la municipalité de Moulins avait été « jetée » des installations de la ville. Elle n’avait pas bien sûr la notoriété actuelle. Une subvention avait été promise par Moulins si Yzeure qui avait quelques disponibilités sur ses terrains ça n’a duré que deux ans. Le Foot Féminin d’Yzeure a progressé dans la hiérarchie se retrouvant en D1 et joue actuellement les premiers rôles en D2, accueillant autant de public que le MYF dont les assistances sont…un peu, beaucoup , majorées par la presse locale. Mais l’équipe municipale 2014-2020 n’a pas réussi à faire en sorte que si la situation sportive était positive, la situation administrative et  financière puisse se stabiliser. On peut dire que de nombreuses interventions maladroites de l’adjoint au sport d’Yzeure ont amplifié cette déstabilisation et cela avait même commencé avant 2014, j'en avais été témoin comme maire, avec la participation de deux ou trois joueuses, d’ailleurs bien peu reconnaissantes envers la Commune.

Ces tous derniers mois on a même tenté, avec une insistance maladroite de rapprocher le FFY du MYF, alors que les adhérents du FFY n’en veulent pas.

Que va-t-il se passer pour la prochaine saison ? Une fois de plus, on risque de priver Yzeure d’une image positive. Une augmentation supplémentaire de la subvention serait justifiée pour un club qui compte plus de 150 licenciées de tous âges. Comme pour le foot masculin, le foot féminin souffre d’une insoutenable légèreté des êtres qui prétendent le gérer au plan municipal à Yzeure.

En conclusion ils veulent imposer des choix aux clubs refusant la participation de telle ou telle personne dans les instances dirigeantes. Pour conclure dans le domaine du football, une seule image vient à l’esprit, c’est celle de l’ancien Directeur de cabinet du Maire de Moulins, grand pourfendeur des socialistes venant diriger le MYF, sans doute en reconnaissance de ce qu’il a apporté à la ville d’Yzeure de tout temps.

On lui avait même confié le rôle de speaker lors des rencontres !!!Ce fut un fiasco! Cette démarche avait été aussi faite dans l’espoir d’une candidature aux municipales à Yzeure qui a échoué lamentablement.

En cette rentrée 2020,on constate ce qui était prévisible ,une dérive des dépenses et une orientation tournée vers Moulins du Club au point qu’il faudra bien se demander si la subvention que verse Yzeure est bien justifiée .A quoi sert un chapiteau alors qu’il y a suffisamment de salles à Yzeure et à Moulins ? La subvention est –elle justifiée pour financer  la création de poste administratif dans un club à ce niveau ?

Mais nos élus ne peuvent qu’approuver maintenant qu’ils ont obtenu des postes à la Communauté d’ Agglomération ce qu’ils voulaient ! Nous verrons la suite ! 

guy chambefort (à suivre)

 

 

Episode 2: Vers le déclin à partir de 2014

Nous venons de le voir les équipes municipales successives s’étaient fixées comme objectif de développer le sport à Yzeure en associant une politique de construction d’équipements et d’aide au développement, par l’attribution de subventions conséquentes, aux associations sportives. Nous avons fait le bilan des équipements réalisés avant 2014.

A partir de 2014, la nécessité de construire de nouvelles installations n’était pas évidente. L’objectif, qui aurait dû être fixé, était l’entretien régulier des installations et l’apport d’un certain nombre d’améliorations à ces installations pour faciliter la vie des associations et des clubs.

Peu de gens imaginent comment l’influence d’un élu en l’occurrence l’adjoint aux sports Labonne ait pu avoir un effet négatif. Il est regrettable que l’ensemble de l’équipe municipale en place, autour du Maire, ait pu initier ou cautionner une telle politique.. Soutien des frondeurs socialistes au plan national, adeptes des petites combinaisons politiciennes, n’ayant aucune perspective pour le sport à Yzeure., il s’est contenté de démonter ce qui avait été mis en place. Il adoptait la même attitude vis-à-vis de la politique menée par la gauche notamment entre 2012 et 2017 .IL est parfaitement à l’image de ces soi-disant socialistes incapables de gérer, toujours dans la critique stérile. A Yzeure cela s’est donc traduit par une remise en cause de ce qui existait ? ,Il se vantait pourtant d’avoir une récompense régionale pour laquelle il n’était pour rien puisque elle était accordée sur les équipements construits dans le passé.(il y en avait eu d’autres avant) Et en plus ce qui n’est pas anecdotique  mais beaucoup plus grave, c’est que les équipements, dans leur ensemble, n’ont pas été entretenus, les clubs ont été beaucoup moins soutenus matériellement, certains sports ont été abandonnés et surtout l’action municipale auprès de jeunes yzeuriens a été délaissée. Nous allons revenir sur tout cela.

(a suivre ) 

gchambefort

En catimini, les élus majoritaires Yzeuriens  comme ils se désignent alors qu'ils ne représentent que moins de 22% des électeurs ,( cela devrait les conduire à plus de modestie) ,donnent leur accord pour que Free installe une antenne 5G à Yzeure au plus mauvais endroit que l'on puisse trouver lui louant même un terrain .

Ils suivent en cela la volonté du Président Macron de la développer sur tout le territoire. Ils ont même devancé sa volonté .

L'Adjoint Labonne  qui suivait la fibre à la Communauté , fibre qui devrait être installée depuis 2017 ,sait espérons le qu'il n'y a pas de zones blanches téléphoniques à Yzeure . Contrairement à ce qu'a dit le maire d'Yzeure lors de sa réunion d'information , l'antenne prévue n'est pas faite pour la 3 ou 4 G mais essentiellement pour la 5G .

Alors que toutes les forces de gauche demandent au niveau national un moratoire d'un an  pour l'installation der la 5G ( voir les raisons développées ) ,voila qu'à Yzeure ils suivent Macron .On en est tout tourneboulé et eux perdent le Nord. Ils ne suivent même plus leur chef Faure qui a  demandé lui aussi un moratoire  . Où va-t-on ? Ils ont tenté de m'exclure pour moins que ça ?  Si j'utilisais leurs méthodes je pourrais les traduire devant la Commission des conflits du PS pour être en opposition à la direction nationale  . On m'a reproché de nombreuses fois, Labonne  en particulier,  d'avoir  indiqué que je votais Macron à la présidentielle . J'avais expliqué mon choix à l'époque. Les voilà maintenant qui suivent sa politique .

Ils soutiennent Périssol à  la Communauté pour des postes indemnisés  . Ils acceptent  EN CATIMINI une antenne pour la 5G pour 600 euros par mois  ,ils signent un pacte avec les communistes ralliés à Yzeure pour garder leur majorité ,communistes qui ne prennent pas part au vote permettant ainsi à PA Périssol de garder la présidence  de la communauté .

Cela porte un nom en politique illustré par la photo en tête  de l'article .Vous le trouverez sans peine !

 

Guy chambefort

 

Grandeur et décadence de la politique sportive Yzeurienne

de 1977 à 2020

______

Episode 1 

Il faut bien reconnaitre que le développement sportif n’avait pas été la préoccupation des équipes municipales qui avaient administré Yzeure avant 1977. La municipalité de Louis Guillot de 1970 à 1977 avait cependant posé les premiers éléments d’une action dans le domaine sportif en construisant un gymnase communal en même temps que le collège François Villon. Tout au long des années de 1977 à 2013 des équipements nouveaux s’ajoutèrent au patrimoine sportif de la ville. Ces équipements sont nés suite à la création de l’Office municipal des sports. De nombreuses associations virent le jour balayant un grand nombre de disciplines sportives ce qui incita  la municipalité à  les créer.

               1977 : création d’un Office municipal des sports visant à coordonner l’action des sportifs de la commune et à émettre des propositions ou avis sur l’organisation et le développement des activités sportives.

              1978 : construction de trois cours de tennis boulevard Saint-Exupéry.

1981 : inauguration d’un nouveau terrain de football stabilisé dans l’enceinte du stade municipal.

                   1982 : début de la construction de la salle omnisport de Bellevue qui ouvrira en 1984.

                   1990 : création d’un golf compacte gazonné rue de la Baigneuse.

Création d’un Syndicat intercommunal à vocation sportive, le SIRGES (Syndicat Intercommunal pour la Réalisation et la Gestion des Equipements Sportifs).

                   1991 : construction de la piste intercommunale d’athlétisme.

                   1992 : construction de tribunes et de vestiaires au stade de Bellevue.

1995 : aménagement de deux terrains de basket à vocation scolaire au stade de Bellevue.

1996 : réalisation d’un stade en synthétique et de vestiaires à Champ Daillant dans le cadre de la restructuration de la cité scolaire Jean Monnet. 

Ouverture de la base de loisirs des Ozières où sont pratiqués en plus de la pêche, baignade, beach volley, barque, pédalos. Des bateaux électriques sont rajoutés plus tard.

                   1997 : rénovation du gymnase François Villon construit en 1976.

              1998 : construction d’un quatrième cours de tennis au stade de Bellevue.

1999 : début de la construction en partenariat avec la Région du gymnase de l’Europe situé à proximité du Lycée Jean Monnet, il sera inauguré en 2002.

                   2000 : construction du boulodrome Millepertuis.

                   2001 : construction d’une piste de skate- board à la Plaine de Jeux du Plessis.

                   2003 : réalisation du stade Serge Mésonès à Millepertuis.

                   2005 : installation d’une tribune supplémentaire au stade de Bellecombe.

                   2006 : aménagement du pas du tir à l’arc à Millepertuis.

                   Ouverture de l’espace sportif couvert de la Motte, réservé aux boulistes.

                   2007 : achat du stade du Haut-Barrieux au Centre Hospitalier d’Yzeure.

Construction d’une nouvelle tribune de 630 places à Bellevue portant la capacité du stade à 1000 places

2008 : réalisation de la piste de bi-cross à Millepertuis.

2009 : réalisation de deux nouveaux terrains engazonnés dont l’un pouvant servir de cynodrome à Millepertuis.

2011 : inauguration d’Yzatis comprenant les locaux de remise en forme et un bassin d’aquagym.

2013 : début de la construction du complexe intercommunal de la Raquette (tennis) à Millepertuis. La première phase de travaux est achevée en 2015, une deuxième partie utilisée par le badminton et le tennis de table sera terminée en 2019.Il faut ajouter que la ville d'Yzeure a cédé gratuitement le terrain d' implantation du complexe ,le président de la com d'agglo, soutenu par les élus yzeuriens aujourd'hui, aurait implanté la salle ailleurs à  Neuvy ou Montbeugny communes dirigées par la droite .

 

A partir de 1977 la municipalité de Gauche avait décidé de mettre en place une politique sportive en réponse au besoin des Yzeuriens. De 1989 à 2014, H.Bérenger qui vient de nous quitter puis conseiller délégué de 2008 à 2014 a œuvré inlassablement à son développement

 

Le sport pour tous.

Une bonne politique sportive doit tendre à rendre accessible au plus grand nombre la pratique du sport, ce qui passe par des actions en direction de public spécifique comme les jeunes pour lesquels la valeur du sport participe à leur éducation de futurs citoyens ou les seniors pour lesquels l’exercice physique permet de maintenir leur état de santé et parfois de lutter contre la solitude.

Tout au long de ces années des dispositifs divers :

         Atout Sport permet de pratiquer une activité physique durant les vacances scolaires

         Création des écoles sportives municipales

         Des dispositifs « faites du sport pendant les vacances » relayés par l’opération ticket sport lancée en 2004 permettait aux enfants de pratiquer différents sports gratuitement avec des éducateurs et animateurs municipaux pendant les vacances scolaires.

 

Des activités sportives hebdomadaires existent notamment à destination des seniors, ateliers gym douce, marche ou initiation.

 

Des événements populaires ouverts à tous

Diffuser la pratique sportive c’est aussi permettre aux concitoyens de participer à des manifestations sportives à proximité de chez eux. Ces événements visent à satisfaire les Yzeuriens mais participent aussi au rayonnement et à l’attractivité de la ville. Ainsi les 50 km d’Yzeure lancés en 1991 se sont déroulés jusqu’en 2003. Ensuite, s’est créé Yzeuraid. Mais cette opération se transforme peu à peu en une épreuve gadget à destination de quelques personnes soucieuses de se montrer au lieu de devenir une épreuve populaire. Il en est de même pour la Corrida course de fin d’année mais dont la formule n’a pas été renouvelée. Il n’y a pas d’idée nouvelle chez l’adjoint aux sports actuel ! Seul le souffle du Plessis est resté dans la tradition même si on aurait pu revenir à une course dans le quartier comme avant les travaux du Programme de Rénovation Urbaine.

 

Mais aussi le soutien de haut niveau

Si la ville mène une politique pour développer le sport pour tous, elle encourage aussi le sport de haut niveau. Ainsi jusqu’en 2017 deux clubs de football évoluent en national : l’AS Yzeure Football joue en championnat de France amateur en national 2 et l’équipe de Football Féminin d’Yzeure joue en division 2 du championnat national. En 2012 et 2013, le FFY a évolué au plus haut niveau national en D1 en compagnie de clubs tel le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais. Il a même terminé cinquième de première division dans la saison 2012-2013

(à  suivre)

guy chambefort

 

 

 

Ecoles : le plus savoureux 

La liste du Maire actuel avait promis de réaliser un programme de travaux dans les écoles de 1 500 000 € dans le mandat à venir. Nous avions fait part de notre scepticisme. D'abord en voyant au budget 2020 voté avant les élections : travaux divers dans les écoles : 100 000 €. On était déjà loin de 1 500 000/6 = 250 000 € par an. Que constatons nous : les 100 000 € ont été enlevés en catimini lors de la DM de juin et nullement rétablis au conseil du 17 septembre. Il faut ajouter 20 000 € enlevés pour les bâtiments scolaires. Les Yzeuriens vont juger de l'insoutenable légèreté des engagements de cette équipe.

li

Vous pouvez vérifier sur la délibération : l'adjointe (2014-2020) déclarait régulièrement dans les conseils d'écoles que les équipes précédentes n'avaient pas réalisé de travaux dans les écoles (elle en faisait partie pourtant). Et c'était faux. On voit bien ce qu'elle a laissé à sa remplaçante (une communiste ralliée) : une bombe à retardement. Il faut sans doute remonter avant Jules Ferry pour avoir fait aussi peu de travaux dans les écoles à Yzeure en 2020. Il faudra bien que l'on nous donne une explication sur cette absence de programme de rénovation. Que l'on nous parle pas de COVID ! Je souhaite bien du plaisir aux représentants de la municipalité pour expliquer cela dans les conseils d'école.

Personnel

Quand les bornes sont franchies il n'y a plus de limites.

Comment peut supprimer trois postes d'agents de maitrise dans la situation actuelle ?

Il faut des explications. regards03 regardera avec attention ceux qui voteront la délibérations ci dessous. J'espère que la CGT va organiser une manif avec beaucoup de drapeaux. Qu'est-ce que cette municipalité de droite qui continue de supprimer des emplois ? Les pseudos socialistes et les communistes ralliés vont-ils voter cela ? Supprimer des emplois pendant cette période est ce raisonnable ? 

Il est regrettable de ne pas délibérer pour la création de poste d'apprentis. La ville d'Yzeure ne fait plus de l'accueil d'apprentis une de ses priorités. Elle en a accueilli jusqu'à 14 avant 2014. Tous ces postes d'apprentis ont disparu en catimini ! En supprimant des postes d'agents de maîtrise on se prive de maîtres d'apprentissage pouvant encadrer les apprentis. Désolant !

 

Antenne sur le parking d'Yzeurespace :

Sous la pression d'une pétition signée par 150 personnes, le Maire a organisé une réunion publique un peu agitée.

regards03 a écrit déjà sur ce sujet. Quelques remarques complémentaires suite à cette réunion :

Le premier contact entre le maire et Free a  eu lieu  le 2 février 2020, donc l'équipe municipale actuelle connaissait ce projet avant les élections. Elle n'en a nullement fait état dans ses engagements électoraux. C'est grave, il y a eu dissimulation.

Une réunion publique aurait du être organisée dès le dépôt du dossier par Free (accord entre l'AMF et l'ARCEP) et la population aurait du être informée du contenu du dossier après la demande par Free d'une autorisation de déclaration préalable.

Le maire a demandé  au  conseil municipal du 27 juin 2020 de donner son accord pour déposer une autorisation de déclaration préalable par Free alors qu'il l'avait accordée le 15 mai 2020 sans jamais avoir informé les élus municipaux.

Le maire n'a pas fait figurer dans la délibération la volonté de Free d'évoluer pour cette antenne vers la 5G trompant ainsi les conseillers. Ces paroles sont inexactes : Il n' y a pas de zones blanches en 3G et 4G dans notre ville. Les arbres ne cacheront pas une antenne de plus de 30m !

Deux numéros d'Yzeure Magazine sont sortis depuis sans donner aucune information sur ce sujet.

Pour ces différentes raisons, comme peut le faire tout citoyen, j'ai demandé à la Préfète d'annuler la délibération du Conseil Municipal du 27 juin. 

Aucune étude d'impact n'a été réalisée.

Aujourd'hui de nombreux maires de gauche viennent de demander un moratoire sur l'implantation de la 5G.

La population encore plus exposée aux ondes.  

"Les émissions d’ondes de la 5G s'additionnent à celles des technologies antérieures, 4G, 3G et 2G, ce qui aboutira à une hausse du niveau d’exposition de la population aux ondes. De même, il est urgent de s'interroger sur l’impact sanitaire de la multiplication d’objets hyperconnectés", poursuivent-ils. Ils s’interrogent également sur la confidentialité autour de cette technologie. "Le déploiement massif d’objets connectés allant de pair avec la 5G participe à l’accaparement de données personnelles", peut-on lire encore.

Outre les maires, Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts , Alexis Corbière, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, François Ruffin, députés La France insoumise, et Yannick Jadot, député européen EELV, ont également signé. Dans la vente aux enchères prévue le 29 septembre, l'Etat espère obtenir plus de deux milliards d'euros dans l'opération.

Aurélien Pradié du Parti Les Républicains a déclaré dimanche midi sur FR 3 que l'attribution des fréquences pour la 5G ne lui paraissait pas une priorité.

L'eau n'est pas claire !

Cette équipe municipale pense que l'on peut dissimuler une décision aux citoyens.  

Rien dans le transfert de la compétence eau potable n'a été fait comme l'indique la loi. Faudra-t-il une pétition pour avoir une explication notamment sur la tarification future ! La ville d'Yzeure va-t-elle accepter ce que même les petites communes ont eu la sagesse de refuser, la perte de maitrise de sa distribution d'eau. Aucune réunion de la Commission d'évaluation des charges  n'a eu eu lieu, ceci en contradiction avec les textes sur l'intercommunalité. Va-t-on faire payer une location à des Yzeuriens qui sont propriétaires de leurs compteurs ? Quel est le patrimoine transféré ? Quelles sont les conditions de transfert du patrimoine ?

Et les conseillers pourraient questionner le Maire au conseil sur la réduction des horaires d'ouverture de la mairie décidée en catimini !

Il est savoureux de constater que les  candidats socialistes et communistes aux sénatoriales s'insurgent, dans leur "newsletter", à juste titre d'ailleurs contre la réduction des horaires d'ouverture des guichets des gares et que simultanément les mêmes ayant quelques responsabilités à Yzeure, réduisent les heures d'ouverture des guichets de la mairie. En catimini ! Comprenne qui pourra !

Nous pourrions signaler d'autres choses

Les 36 000 € de gros travaux de voirie disparus en juin. Peut-on se le permettre vu l'état des voiries ?  13 000 € de crédits d'accessibilité en voirie prévus au budget on été supprimés en catimini !

L'incapacité de l'adjoint aux sports d'Yzeure à rouvrir le bassin d'aquagym d'Yzatis avant le mois de novembre. Veut-on favoriser les installations intercommunales en catimini ? Curieux nous y reviendrons.

Communauté d'agglomération

Les élus d'Yzeure, qui se disent socialistes, auraient du signer un accord programmatique pour participer à l'exécutif de la communauté d'agglomération. On n'en trouve aucune trace. Ce que l'on peut déduire des votes de façon certaine, c'est qu'ils ont voté à droite. C'est mathématiquement sûr. Compte tenu des postes obtenus, et des déclarations du Président élu le jour du scrutin ils ont soutenu PA Périssol le président sortant "Les Républicains". Comme on n'a pas trouvé de programme, on en déduit qu'ils ont rallié le Président pour des places dans l'exécutif ! Et en plus tout cela a été fait en catimini. Il n'y a pas d'autre explication possible. Je pense que compte tenu de leurs habitudes, ils vont s'auto-traduire devant la commission des conflits du PS pour demander leur exclusion.

En conclusion, pour sourire un peu, les élus de la majorité municipale devraient composer, pour accompagner leur site "Vivons Yzeure", une chanson populaire (une version existe déjà, son titre "En catimini") et l'intituler "Vivons Yzeure en catimini".

Guy Chambefort