Actualités

Nous avons fait une erreur dans l'article précédent : La Montagne lancera un scoop le 19 février 2019

Nous pensions vous présenter en avant première la première page du journal La Montagne du 11 février 2019 qui annonçait : "le second pont est lancé". En effet, à un peu plus d'un an des élections municipales de 2020, notre quotidien local toujours prêt à relayer les informations de la majorité municipale se devait d'annoncer une telle nouvelle.

Le second pont est lancé !

regards03 ne voulait pas manquer l'occasion de vous communiquer cette information en publiant en avant-première la page du futur journal du 11 février ce que nous avons fait dans l'article précédent.

Mais malheureusement nous venons de nous rendre compte que la première page datait du 11 février certes mais du 11 février 2008..... Nous disons bien en toutes lettres deux mille huit....

Mais cela fait dix ans déjà.

Il faut rappeler quelle fût notre surprise et celle des électeurs, à quelques jours des municipales, de découvrir ce titre étonnant, alors qu'en 2007, La Montagne avait publié l'interview ci-dessus du maire de Moulins avec cette phrase restée dans les mémoires :

" j'aimerais bien (le pont), mais son coût impliquerait que l'on ne fasse rien d'autre à Moulins pendant des années".

Tout cela n'étonne pas notre quotidien local !

 

Dans le tableau ci-dessus du magazine "Ensemble" de la Communauté d'Agglomération ou du Bulletin Municipal de Moulins "D'une rive à l'autre", on ne sait plus très bien d'ailleurs car la plus grande confusion volontaire règne sur les réalisations ou les projets de la ville et de la C.A. On nous donne des chiffres clés !!!!!!!!

De qui se moque t-on ? Prend t-on les lecteurs pour des citoyens incapables de réfléchir et de juger des promesses en forme de tartarinades ?

Ce ne sont plus les municipales de 2020 que l'on prépare….mais celles de 2050...certains rêvent d'accomplir un dixième mandat.

Je pense qu'il y a urgence à poser la première pierre du dernier km de chemin qui sera réalisé en 2050. Il faut souhaiter que d'ici la rivière Allier à la dynamique fluviale importante n'aura pas modifié son cours.

Et maintenant venons-en aux chiffres ! 100 millions de coût total - 35 millions pour le pont, il reste 65 millions de prévus pour 100 ha d'espaces naturels, 33 km de pistes et chemins, 2 km de promenades suspendues (le terme choisit nous oblige à imaginer les solutions que l'on va nous proposer pour traverser la rivière peut-être accroché à un fil !).

100 ha d'espaces naturels du domaine public qu'on aura sans doute pas besoin d'acheter ...mais si on les achetait au prix de la terre agricole : prix moyen de la terre agricole dans le val d'allier 5000 € l'ha soit un total de 500 000 € .. 33km de pistes et de chemins : on pourrait faire un bon programme avec 1 millions d'euros …(l'achat et l'aménagement de la forêt des Vesvres à Yzeure avec ses arbres et sa vingtaine de km de chemins n'ont pas coûté 1millions  d'euros).

Si nos calculs sont bons il reste 63,5 millions d'euros pour les 2 km de promenade suspendue et les 335 m sur le pont de fer qui à notre connaissance existe déjà !

Sachant qu'un pont coûte d'après ce qu'on nous dit 35 millions d'euros... vite …. allons poser la première pierre d'un troisième pont dont les travaux pourront commencer, par exemple, après 2035 !

Tartarin de Tarascon est battu, il doit se retourner dans sa tombe 

Pour préciser l' ordre de grandeur

100 millions d'euros pour les berges de l'Allier...Mais comment peut-on oser essayer de faire gober cela à nos concitoyens ? Savez-vous combien a couté le viaduc de Millau : 394 millions . Il n' a couté que 4 fois la somme annoncée pour les berges de l 'Allier !

Hôpital de Moulins Yzeure

L'hôpital de demain était un chantier prévu en deux temps : un premier bâtiment médico-technique et logistique puis un pôle de consultations et d'hospitalisation.

Sous le quinquennat de F. Hollande, Marisol Touraine étant ministre de la santé le projet avait été validé. J'avais eu l'occasion comme député de suivre ce dossier. Qu'apprenons nous aujourd'hui ? La deuxième phase du projet sera revue à la baisse. J'espère que les élus en place et le Président du conseil d'administration vont se manifester par rapport à ce changement de stratégie. Certains toujours en place s'étaient agités surtout pour déposer des premières pierres tout en critiquant les décisions prises par le gouvernement de l'époque. Peut-être même que le premier projet rejeté par le Président de la Communauté d'Agglo aurait été moins coûteux et aurait permis une réalisation d'ensemble plus rapide. Je tiens à faire remarquer aux "critiqueurs" même parmi les anciens amis politiques qui répètent que les choix n'étaient pas les bons et que le travail du député n'avait pas été efficace, que le projet avait été défini, arrêté, ambitieux et fonctionnel. Vont-ils monter tous au mât ?…..Et là que vont-ils dire ? Nous attendons les échos.

Ne vaudrait-il pas mieux s'occuper du futur bâtiment d'hébergement de l'hôpital pour les années à venir que des berges de l'Allier en 2050 ? 

G. Chambefort

    

Quand la Montagne met beaucoup d'ingrédients dans ses recettes ….. (Le pain d'épice, la Saint Guillaume, et même Anne Bernard homonyme de celle qui écrit sur Facebook…)

Oh la pour ceux qui cherchent Anne Bernard on l'a trouvée dans la Montagne !

Autre citation d'Anne Bernard :

"Je voulais me faire des souvenirs … Or la mémoire a des limites. Alors j'ai voulu les fixer"

Conclusion :Tout cela ne manque pas de piment !

PS : on vient de faire savoir que Saint Guillaume s'appelait en réalité Saint Guillaume de Bourges !