Actualités

Décidemment nous ignorons si le fait d' avoir une opposition de gauche intitulée " redonnons des couleurs à Yzeure " est responsable de cette irrésistible passion des élus de la majorité yzeurienne du conseil municipal d'en faire voir de toutes les couleurs aux citoyens . L'équipe municipale a -t-elle comme objectif de vérifier le daltonisme de la population ?

Toutes ces icônes  du vocabulaire de la pictographie n'ont comme conséquence que de provoquer une certaine confusion ,notamment d'ailleurs par rapport aux passages piétons qui eux sont plutôt, dans de nombreux endroits  d' un blanc pale , faute d'avoir subi récemment la caresse du pinceau ! 

Mais nous venons de découvrir une nouvelle trouvaille : quilles et peinture jaune ! Sans doute il faut avertir nos concitoyens d'une signalétique provisoire  

Deux cas cependant comme on dit interpellent :

L'essai pour une confirmation de la piste cyclable de la route de Lyon

II existe deux pistes route de Lyon qui de tout temps ont été d'une extrême dangerosité ( faut-il rappeler à tous ces simulateurs d'une mobilité qu' à l'époque où beaucoup de gens allaient au travail en vélo ( Thomson ,DBA) il y a eu de nombreux accidents avec des cyclistes ) . Nous avions évoqué  avec Moulins depuis longtemps l' hypothèse de la suppression de cette piste .Une piste cyclable  sur le site tel qu'il est envisagé est particulièrement dangereuse :savez vous qu'il n' a y pas moins de 40 sorties côté Yzeure et pour beaucoup des parkings commerciaux ? Les voitures côté Yzeure peuvent tourner  aussi bien à droite et a gauche en sortant des parkings chaque fois  coupant la piste cyclable ! il en est de même côté Moulins .Ce sera un danger permanent .

Quant à la suppression de la voie centrale qui permet les tourne à gauche ,a-t-on seulement réfléchi à la complexification des accès aux commerces et le rallongement des itinéraires ,et du temps de parcours , pour beaucoup d'automobilistes ! Dans cette période de hausse de coût de l'énergie c'est bien mal venu .Pour l' accès à la  route de Lyon il vaudrait mieux étudier des accès transversaux  depuis Yzeure et Moulins

Rue Parmentier Rue des Cladets

Quant à la deuxième  forêt de quilles jaunes au carrefour rue Parmentier rue des Cladets comment a-ton pu remplacer une inclusion somme toute assez sécurisée sur une longueur relativement importante par un accès perpendiculaire qui sera très dangereux et accidentogène .Veut on assurer une place de parking dans cet endroit particulièrement mal adapté ? Ce mini stationnement ne sera d'ailleurs  que source de conflit ?

guy chambefort 

Alexeï Navalny, l'opposant russe de Poutine, appelle à voter Macron

Dans une série de tweets publiés aujourd'hui, le principal opposant de Vladimir Poutine, qui est détenu en Russie depuis janvier 2021, apporte son soutien à Emmanuel Macron pour le 2e tour de l'élection présidentielle. En effet, il se dit "choqué" d'avoir découvert le prêt de neuf millions d'euros, contracté par le parti de Marine Le Pen auprès d'une banque russe en 2014, pour financer la campagne des élections départementales et des régionales. Pour Navalny, "c'est de la corruption. Et c'est une vente de l'influence politique à Poutine"

A quelques jours du second tour d’élection présidentielle cruciale pour notre pays, nous, Mémoriaux et institutions mémorielles engagées dans la transmission de l’histoire pour la compréhension du présent, souhaitons partager la grande inquiétude des témoins et acteurs des drames de notre passé, anciens résistants, combattants et déportés qui ont vécu l’expérience historique des années 30, ainsi que des personnalités de tous horizons, chercheurs, artistes, enseignants… qui nous aident à transmettre la mémoire des crimes contre l’humanité de notre histoire, qui voient monter à nouveau la xénophobie, le nationalisme, les racismes et l’antisémitisme, et le négationnisme. Avec leurs menaces contre les libertés et la paix civile au sein de la société française.

Nous appelons donc l’attention de nos concitoyens sur le risque majeur qui pèse sur notre démocratie.

L’impensable a déjà été possible. Aujourd’hui, ne rien faire, c’est laisser faire.

Menace grave de la paix civile

Nos institutions mémorielles n’ont pas vocation à faire des choix politiques partisans. Mais nous sommes concernés par les grands choix sociétaux car nous œuvrons quotidiennement, par notre travail tourné vers la connaissance de l’histoire comme manière d’éclairer le présent, pour servir la fraternité pour aujourd’hui et pour demain.

L’histoire montre en particulier que les valeurs républicaines et démocratiques de liberté, d’égalité et de fraternité peuvent être affaiblies voire remises en cause par l’extrémisme et les intolérances, y compris par les urnes, et que le rejet de l’autre est un moteur puissant de ce processus. Car il exacerbe les tensions d’une société jusqu’à menacer gravement la paix civile et l’Etat de droit lorsque des slogans d’exclusion sont transcrits dans des textes juridiques.

Nous devons agir autrement

Dans l’histoire, beaucoup d’électeurs n’ont pas imaginé l’enchaînement des actions et réactions que leur vote ou leur abstention ont déclenchées, ni jusqu’à quelles extrémités peut conduire une tentation autoritaire. Cette histoire-là est hélas aussi une histoire française. Les régimes autoritaires ont déjà été «essayés» et ont conduit à aggraver le sort des peuples en colère qui leur avaient confié leur protection. Aujourd’hui, nous le savons, et nous devons agir autrement.

Dès lors, nous considérons qu’il relève de notre mission d’intérêt public de nous adresser à nos concitoyens pour leur dire qu’aujourd’hui l’histoire alerte le présent, et que le vote républicain et démocratique le 24 avril est le meilleur moyen d’éviter l’accès au pouvoir d’un régime intolérant et extrémiste et de ses dérives autoritaires et mortifères.

Premiers signataires : Amnésie internationale ; l’association nationale Résister aujourd’hui ; Amis du lieu de mémoire du Chambon-sur-Lignon; Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane ; Fils et Filles de déportés juifs de France ; Fondation du Camp des milles-mémoire et éducation ; Fondation pour la mémoire de l’esclavage ; Fonds mémoire d’Auschwitz ; Mémorial du camp de Gurs ; Mouchard-Zay Hélène, fondatrice du Cercil musée-mémorial des enfants du Vel-d’Hiv ; Musée de la Grande Guerre ; Musée-mémorial des enfants d’Izieu ; Œuvre de secours aux enfants ; Recherche et Enseignement de la Shoah (Ares).