Actualités

A comme ARCADE :

Il est pour le moins curieux que dans la présentation faite par les élus d'Yzeure sur facebook il ne soit pas indiqué que Moulins Habitat en rentrant dans Evolea tombe dans le giron du Groupe Arcade. C'est pourtant cela le plus grave. Cela n'émeut personne. Le changement de statuts des agents : cela n'émeut personne. Les élus socialistes départementaux, locaux n'en parlent pas dans leur publication. Les élus de droite se taisent, La Montagne reste pour le moins silencieuse sur ce sujet. Cela n'émeut personne. Et pourtant c'est le même problème qu'à la SNCF où les agents vont changer de statuts, nombreux sont ceux qui parmi ces élus avaient manifesté, à juste titre contre cette réforme.

A comme agacé :

Une fois de plus La Montagne nous relate les faits et gestes de G. Boutié. Il est agacé. Elle nous indique que G. Boutié lit le Figaro !!! Le contraire nous aurait étonné. Décidément notre quotidien local sait tout. Tout ça pour informer cette journaliste du Figaro que Moulins est à deux heures trente de Paris. Tout ça, c'est vrai, méritait bien une indiscrétion mais l'important était de parler de G. Boutié.

A comme abonnez-vous à regards03 : c'est gratuit

A comme Augustin TREBUCHON : Le dernier mort de la Grande Guerre

Source Hommage aux 100 combattants de la Grande Guerre Publication Le Souvenir Français

 

L'équipe de l'IRES et regards03 se lèvent tôt pour fréquenter les marchés de Moulins, d'Yzeure et de l'agglomération. Un des rédacteurs de regards03 a cru apercevoir, ce mercredi, G. Boutié directeur de cabinet du maire de Moulins sur le marché d'Yzeure. Il se félicite, si elle est réelle, de cette présence au nom du commerce local. Nous espérons cependant que ce n'est pas lié aux difficultés du commerce moulinois...notre rédacteur a même pensé qu'il pouvait y avoir un match du MYF à commenter...mais à cette heure ? Circulant entre les différents étals (mettons un peu de vie avec cette citation de Henriot "Des ménagères palpaient l'orange et le citron sur les étals des marchés en plein vent", le décor est posé. C'est toujours agréable de rencontrer sur le marché des personnes qui viennent souvent à heure fixe faire leurs achats. Un habitué croisa notre rédacteur et lui indiqua sous forme de confidence dans le creux de l'oreille : "ne reconnaissez vous pas G. Boutié qui commente les matchs du MYF" ? Si, lui répondit notre rédacteur, il doit faire son marché à Yzeure, car le marché est sympathique. Oui lui répondit cette personne mais il y a peut être une autre explication : on dit que G. Boutié, ne pouvant obtenir une place sur la future liste municipale à Moulins se consolerait en venant se présenter à Yzeure. Ce n'est peut être qu'un propos de marché. Et notre rédacteur de poursuivre ses achats en pensant à tous les candidats envoyés, dans le passé, par la ville de Moulins aux élections municipales à Yzeure sans beaucoup de succès d'ailleurs. Souvent ils sont retournés à Moulins après un mandat dans l'opposition ayant reçu une bonne formation à Yzeure qui leur a toujours été profitable.

G. Boutié candidat à Yzeure ? Les paris sont ouverts.

G.Chambefort

 

 

La lecture du remarquable dossier publié dans « regards 03 » consacré à la question du logement et de l’avenir de « Moulins Habitat » pose beaucoup de questions sans apporter de réponses rassurantes.

La loi ELAN veut obliger les organismes HLM à se regrouper lorsqu’ils ne sont pas assez importants (moins de 12 000 logements) pour améliorer la cohérence des politiques de logement et pour mutualiser les services en vue de rechercher des économies de gestion. Deux objectifs louables et tout à fait recevables.

A Moulins, l’organisme qui gère une bonne partie du parc de logements sociaux est l’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction) Moulins-Habitat. C’est grâce à cet office, adossé à la collectivité, que de nombreux logements à loyer modéré sont mis à disposition des Moulinois.

Or les solutions adoptées par Moulins Habitat et par M. Périssol pour accéder aux obligations de la loi surprennent :

- le parc de logements sociaux, financé par l’argent public, notamment par les communes, va entrer dans un montage financier où il va être en partie privatisé, ce qui veut dire recherche de rentabilité à tout prix et sortie du cadre du contrôle des loyers ; de plus, la loi ELAN cherche à favoriser la vente du patrimoine des offices HLM : une partie des logements dits sociaux, va être mise sur le marché de l’immobilier, en perdant le statut et en entrant dans les circuits de la spéculation immobilière, hors de portée des candidats locataires, c’est-à-dire de la majorité de la population de l’Allier et de Moulins. Pis, aucun autre organisme ne viendra remplacer l’existant, ce qui veut dire que de nombreux habitants des villes vont être obligés d’aller habiter loin des lieux de travail, d’enseignement ou de soins, aggravant les difficultés de déplacements de ces familles. 

- Autre question posée par la démarche engagée par M. Périssol et soutenue par les élus de sa majorité au Conseil municipal de Moulins et à la Communauté d’Agglomération de Moulins : il apparaît que le patrimoine de logements va rentrer, par le biais de transferts financiers, dans des sociétés immobilières privées(le groupe Arcade).  M. Périssol occupe-t-il encore des postes de responsabilité dans le groupe? 

A ces deux questions M. Périssol se doit de répondre pour expliquer ce qui va changer pour les locataires de Moulins Habitat et lever toutes les ambiguïtés liées à ses décisions.

Il semblerait en plus que M. Périssol a fait voter des délibérations pour adosser « Moulins Habitat » à des organismes dont les statuts n’étaient pas validés ! Qu’en est-il réellement ?

J’espère que « regards 03 » pourra apporter quelques éclaircissements en attendant ceux du Maire de Moulins.

R. Fleury

Il est de bon ton de critiquer la politique conduite sous le quinquennat de François Hollande et critiquer aussi tous ceux qui y ont été associés. Certains socialistes ont été  les premiers à le faire tout au long de ces cinq années. Jérôme Labonne adjoint socialiste au maire d'Yzeure est un des adeptes. Il est de ceux, qu'aussitôt la gauche au pouvoir, rentrent dans une critique permanente. Le "frontisme" est la maladie infantile du socialisme. Mais lorsqu'ils sont en responsabilité, ils conduisent une politique assez étonnante pour rester simple. Les plus anciens se souviennent car ils ont encore de la mémoire. A un congrès Guy Mollet avait fini par l'emporter sur Daniel Mayer soutenu par Léon Blum après ce type de maximalisme au sein de la SFIO. Et La politique adoptée a conduit au retour de la Droite. Prenons garde que le nouveau monde ne ressemble à l'ancien monde.

PRIX MOYEN DU GAS OIL EN FRANCE ENTRE 2012 ET 2017 SELON L'INSEE :

2012            1,401 euros TTC par litre 

2013            1,392 euros TTC par litre

2014            1,320 euros TTC par litre

2015            1,116 euros TTC par litre

2016            1,002 euros TTC par litre

Le prix du litre avait diminué 40 centimes d'euros, sur 5 ans soit pour un plein de 50 litres un gain de 20 euros, ce qui était loin d'être négligeable. Un bon prof de maths pourrait calculer le pourcentage sans problème. la politique des socialistes sous le quinquennat n'était pas aussi mauvaise que certains le laisse entendre. N'est-ce pas ? Le litre de gasoil à 1 € en 2016 c'était confortable.

G. Chambefort                                                   

Superbe collection d'autoportraits de Marcellin Desboutin au MAB

Allez visiter l'exposition "A la pointe du portrait "Musée Anne de Beaujeu"

Marcellin Desboutin a du peindre plus de 50 autoportraits .

Il est vrai que nombreux sont ceux qui réalisent aujourd'hui des "selfies" pour collectionner leur portrait. Nombreux sont les politiques qui s'exposent ainsi  au quotidien. Retrouverons nous ainsi dans une centaine d'année exposés au MAB de l'époque les selfies quotidiens de ces politiques .Seront il restés dans l'histoire ? Mais ça c'est une autre histoire !