Actualités

 Au conseil municipal d' Yzeure nous avons évoqué une fois de plus les arcanes d'Arcade!!!

Mais avant voilà ce qu'à écrit" le groupe pour Moulins" du Conseil municipal de Moulins

 Redonnons des couleurs à Yzeure

Avant  la création d'Evolea ,il avait été envisagé de crée un regroupement des offices du Département notamment Moulins Habitat ,la communauté d'agglomération, la ville de Moulins avaient écarté cette solution considérant que la situation financière 'Allier Habitat n'était pas florissante .Quant on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage!

La préférence fut donnée à la création d' Evoléa avec la bénédiction d'administrateurs  de gauche notamment communistes et donc la privatisation partielle certes mais réelle par l'intermédiaire du groupe Arcade ?Y -avait-il eu promesses de postes d'administrateurs ? L'histoire le dira peut-être un jour . 

Les éléments indiqués ci dessus montrent la stratégie !

Maintenant on veut rapprocher Allier-habitat d' Evoléa .Madame Tabutin Présidente d'Evoléa dit qu'il n'a plus rien à craindre par rapport aux finances d'Allier Habitat. Ne cherche t-on pas à prendre les élus en général pour des demeurés .

Il fallait d'abord  passer par l'intégration de Moulins Habitat dans Arcade et ensuite on pourrait ajouter Allier Habitat dans le paquet ,alors qu'au départ la fusion Allier habitat Moulins habitat aurait pu  se faire sans Arcade ce que le Président de la Com d'Agglo ne voulait pas . CQFD

Voilà toute l'histoire

La question a été abordée lors de la dernière session du conseil départemental . Face à cette situation de rapprochement Madame Tabutin curieusement juge et partie  a indiqué qu'il ne fallait pas s'en faire .

A droite certains y étaient très favorable ,d'autres moins ...

A Gauche, on a eu à faire, si on peut dire une fois de plus à une réaction de céphalopode ! Dans sa publication le groupe socialiste n'a même évoqué les risques de privatisations liés au groupe Arcade . Les élus départementaux  ne comprennent sans doute pas qu'ils ne maitriseront plus le logement social pourtant un de leur domaine des compétences et qu'ils auront de moins en moins de raisons d'exister  .

Il en est de même dans d'autres collectivités où on se débarrasse  de compétences sans se rendre compte des conséquences !

 

Vœu présenté par le groupe  "Redonnons des couleurs à Yzeure"

Considérant que l'absorption par Evoléa d' Allier Habitat aurait des conséquences dans le domaine de l'urbanisme , dans le domaine financier pour la ville d'Yzeure ses habitants notamment les plus modestes pour l'agglomération .

Considérant ,et  nous aurons l'occasion d'en reparler ,que cela pourrait remettre en cause les conditions de réalisation ou de fonctionnement d'équipements sur Yzeure (Gloriette ,parc de Sainte Catherine , logements ,construction ...

Considérant que pour Evoléa son appartenance au groupe ARCADE  a des conséquences financières pour tous les habitants de l'agglomération (la contribution au résultat combiné du groupe Arcade pour Evoléa est de 786000 pour une partie de l' année (à préciser d'ailleurs ) ,et cela s'amplifierait avec l'arrivée d'Allier Habitat . (Chiffre d'affaire Evoléa 770 millions pour 105 millions de résultat en 2019 )

Le conseil municipal d' Yzeure entreprendra toutes les actions nécessaires pour s'opposer à cette fusion (politiques ,juridique ,pression des locataires )et demande à tous les administrateurs d' Allier Habitat de voter contre cette démarche .(Il serait préférable de mettre son énergie et ses moyens à la rénovation des logements .)

 

VOTE

 Le Maire a refusé de mettre ce vœu au vote du Conseil Municipal ce qui est non conforme . Nous représenterons ce vœu lors du prochain conseil municipal  avec obligation de le mettre au vote. Nous ferons ce qu'il faut .Sur le plan politique, il est surprenant que cette" équipequiseditdegauche"  ne prenne pas clairement position contre le rapprochement d'Evoléa filiale du groupe Arcade et d' Allier Habitat avec les conséquences que cela aura sur les propriétés d' Allier Habitat ,notamment sur Yzeure. Il  ne faut pas contrarier PA Périssol .

Et vous  les communistes ralliés réveillez vous , vous qui êtes contre les privatisations ! Sortez vos drapeaux !

Guy  Chambefort

 

Renan Abinave -Vog écrit des analyses très pertinentes sur les élections régionales

Voici sa dernière sur la Région Rhone-Alpes-Auvergne :Voilà ou conduisent les brillants animateurs

du PS en particulier dans l'Allier :Is ne pensent qu' à exclure !Qu'ils partent

et encore les socialistes ne connaissent pas les candidat de l'Allier

 

Et pourtant  nous ne sommes pas en Roumanie à l'époque de Ceausescu ! Mercredi soir se tenait dans la salle démocratie locale une réunion de la commission des finances de la ville d'Yzeure  . regards03 vous avait raconté comment élu comme conseiller municipal depuis mardi du fait du départ de Guillaume  Devaux , dans l'attente de mon installation,j avais manifesté d'assister l'intention de participer à titre consultatif à cette commission .C'est une bonne pratique qui ne pose aucun problème dans toutes les communes de France et du Bourbonnais .

Mais là ,se muant dans un rôle de garde - couloir le Directeur des services m'a indiqué que je n'y aurais pas accès, bafouant les attributions de la présidente de la Commission qui avait seule le droit de dire oui ou non à cette participation .Savez vous qu'une personne peut être invitée à participer à une commission  par son ou sa présidente présidente si elle l'estime utile  . Ce n'est pas rendre service à l'image des élus que d'accepter d'être traitée de cette façon par un fonctionnaire qui s'attribue des compétences qu'il n'a pas . N'a-t-il pas d'autres choses à faire ? Et pourtant?

En plus cette présidente est aussi conseillère départementale ! Pourquoi se laisser traiter de cette façon et accepter qu' on prenne les élus pour des penons .

Je ne suis pas allé à la commission , gardant donc mes questions pour les séances publiques du Conseil municipal. Mais j'envisage cependant de ne  pas  laisser  cette affaire sans suite . Mais l'histoire n'est pas terminée .On va tomber maintenant dans le décor  en carton pâte  de Tintin chez les soviets .

Alors que les derniers rayons du soleil de printemps me chauffait le dos devant  la  magnifique façade de l'église Sant -Pierre ,tout se mettait en place pour une  scène rocambolesque .

A  18 heures ,alors que la commission allait sans doute débuter  dans la salle de démocratie locale qui porte bien mal son nom et dontil faudra sans doute songer à modifier le nom. Nous vîmes vision confirmée par des témoins(ce n'était pas un mirage ) que la moitié de la force de police municipale d'Yzeure abandonna circulation ,voitures, carrefours ,vélos ,petits bonhommes verts ,  pourtant abondant sur ce site pour se positionner devant la porte de la salle . Dans quel but? Les supputations vont bon train .

Nous vous proposons un grand jeu ,trouvez la bonne réponse :

Les élus chargés des finances avaient entrepris de compter les lingots d'or de la ville pour faire le point sur les avoirs résultant des ventes du patrimoine?

Les élus vidaient les fonds de tiroir afin de trouver quelques ressources pour un budget bien mal engagé ?

On attendait la visite , pourtant non autorisée,  du député Maire honoraire d'Yzeure ,Conseiller Général honoraire ,colonel de la réserve citoyenne  pour saluer son retour au sein du conseil municipal lui assurant ainsi une haie d'honneur républicaine ?

Voulait-on peut -être, tout simplement , que la police empêche de rentrer ce nouvel ancien conseiller municipal ! Abracadabrantesque !

A vous de jouer ,quelle est la bonne réponse ?

Veut-on poursuivre dans cette ville des tentatives d'intimidation  ? Que l'on se rassure ! On s'en fout comme de l'an 40 !

Cet ancien  proverbe français est manifestement toujours  d'actualité:

"Celui qui menace est un âne couvert de peau de lion !"

Guy Chambefort

 

Comment une équipe municipale soi- disant de gauche peut-elle ainsi renier ses fondamentaux ? 

Jaurès , Blum  Zay, Mitterrand réveillez vous !

 

Le système est en réalité un retour en arrière. Cette organisation qui gère les heures en les additionnant aboutira vite à la suppression de postes. C’est mathématique. Même les représentants du personnel auraient voulu travailler encore plus par jour, pour pouvoir accumuler des RTT. C’est une vue à court terme, que nous avons freiné à la mise en place des 35 heures, consentie aux petits avantages personnels et conduisant à renier ses convictions.

Il faut réaliser ici que ces  détails " technorganisationnels" et ces modalités s’ajoutent à la capitulation généralisée.

L’idéal du travail partagé va donc disparaître. Pour un conseil soit disant engagé à gauche, c’est un retour en arrière et un énième abandon, concédé par un pouvoir sans fidélité à ses valeurs. D’un côté on prétend sauver les emplois et d’un autre on laisse tout partir. Tous les moyens sont bons, vous verrez, on ne tardera plus à parler de mutualisation . On peut exorciser bien des tabous quand on mange dans la main de l’envoûteur. L’urbanisme, le service des eaux, l’obsession de je sais quelle exemplarité dans la conformité au temps de travail, la mutualisation, l’appel aux prestataires extérieurs et l’abandon de la régie, la fermeture des structures satellites de quartier au profit d’une centralisation dépersonnalisée, la cession des biens communaux, sont autant de choix qui concourent à spolier l’héritage politique conquête des équipes de gauche du conseil nationale de la résistance et  Front populaire . L’idéal humaniste cède ainsi le pas au management technocratique. Que les cadres aient cette tentation peut se comprendre, encore qu’on ne leur fixe réellement aucune ligne en terme de productivité économique. Mais que des élus soient désormais persuadés de prouver leur compétence en adoptant ces théories administratives est historiquement grave. La Défense d’un idéal de société n’est plus une préoccupation des élus Yzeuriens, obnubilés par le superficiel . les" chaucidous " , uniques objets de leur désir ,les font verdir  et tomber en pamoison .

Il ne croient plus à la démonstration par l’exemple. Bien au contraire, en détruisant le laboratoire d’idées qui les a autrefois distingués, ils se rangent désormais parmi les sans courage et les expéditeurs des affaires courantes. Ils dilapident l’héritage d’un idéal mis en œuvre, comme des fils prodigues le feraient des acquis de leurs pères. On peut donc devenir indifférent à une forme d’humanisme autrefois élevé en idéal, simplement par le renoncement politique.

Alors, peut- être le temps est- il venu d’accepter partout les mêmes logiques, les mêmes méthodes et les mêmes projets. Peut être convient-il désormais d’adopter simplement les idées de ceux qui réfléchissent autrement pour prétendre faire soi même de la politique et en somme faire celle des autres sans avoir à souffrir de sa propre originalité.

Si c’est cela, c’est oublier la chance qu’offre la diversité politique et renier sa propre utilité.

C’est enfin, et c’est plus grave, tromper la confiance que les électeurs ont accordée à ceux qui ont semblé porter leur idéal démocratique Majoritaires et alliés vont-ils encore longtemps partager la responsabilité et l’absence de perspectives?

L'observatoire de regards03

Pour vous remettre de ces turpitudes  il vous offre devant les incommensurables complications de  la culture chaucidienne un peu de fraicheur :

La Bicyclette

Quand on partait de bon matin
Quand on partait sur les chemins
À bicyclette
Nous étions quelques bons copains
Y avait Fernand, y avait Firmin
Y avait Francis et Sébastien
Et puis paulette
On était tous amoureux d'elle
On se sentait pousser des ailes
À bicyclette
Sur les petits chemins de terre
On a souvent vécu l'enfer
Pour ne pas mettre pied à terre
Devant paulette
Faut dire qu'elle y mettait du cœur
C'était la fille du facteur
À bicyclette
Et depuis qu'elle avait huit ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
À bicyclette
Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes
Puis on se roulait dans les champs
Faisant naître un bouquet changeant
De sauterelles, de papillons
Et de rainettes
Quand le soleil à…






Source : LyricFind