Actualités

Sous la direction d'Alain Bergougnoux Gilles Finchelstein

Maud Fassnacht Mathieu Souquière

                                               Inventaire 2012-2017                                                                                                                                                                                                                                                            Retour sur un quinquennat " anormal "

Fondation Jean Jaurès 

                           Politique économique et  modèle social

Mathieu Souquière

  

 

Cet article est extrait du livre d'histoire "l'époque contemporaine"de L. Genet (1957)

Le 6 février 1934 extrémistes de gauche et de droite, anciens combattants se pressent, entourés d'une foule de sympathisants, de curieux et des inévitables éléments troubles que l'on retrouve à chaque émeute. Ils prétendent défiler sur les Champs-Elysées. Tout le monde crie : au voleur ! Les gardes mobiles qui barrent le Pont de la Concorde énervés ou menacés, tirent pour se dégager : les manifestants répondent, se servent des grilles d'arbres et des pierres comme de projectiles, incendient un autobus. On relève une vingtaine de morts une centaine de blessés.  Le ministère qui a la confiance de la Chambre peut résister. Mais Daladier ne veut pas prendre le risque de nouveaux morts. Il démissionne….

..….en fait le régime parlementaire ne s'en est jamais relevé. Les décrets lois deviennent à présent de pratique courante et presque normale. Le législatif se décharge sur l'exécutif d'une partie essentielle de ses attributions (J. Madaule Histoire de France )……

L'histoire est-elle un éternel recommencement ?

 

Ces derniers paragraphes ont étés capturés sur Wikipédia avec tous nos remerciements.

Faux château ? En effet, car malgré son aspect imposant, le bâtiment dit de Bellevue n'a jamais été conçu pour jouer stricto-sensu le rôle d'un château et fut dès sa construction (1882)un établissement religieux d'enseignement. Devenu Hôpital militaire (1914-1918) puis séminaire (1920-1927), centre d'accueil des réfugiés espagnols après la guerre civile (1939-1940), il avait été entre-temps, acheté par le Département de l'Allier. Il servit enfin de lycée entre 1941 et 1944, le lycée Banville étant occupé par les troupes allemandes. C'est donc après 1945 qu'il devint le Centre Administratif départemental qu'il est resté, accueillant au prix de nombreux aménagements et de quelques extensions ou constructions neuves, un pôle culturel attrayant dans un parc très apprécié. Il aurait pu devenir le siège du Conseil général après les lois de décentralisation. Mais le Préfet et le Président du Conseil général de l'époque ne voulurent pas couper le cordon ombilical avec la Préfecture. La décentralisation un peu mais pas trop ! 

Bellevue c'est aujourd'hui aussi le fond de scène du stade ou s'illustre le FFY victorieux contre Strasbourg le 2 décembre 2018(photo FFY)

Pierre Guillot se souvient de ces jours qui avaient marqué Yzeure en 1997:   

 

                                                                                                                                   

ouverture du plan d'eau précédant le bateau de l'atlantik challenge (rires)C'est vrai qu'on ne craignait pas les cyanobactéries à cette époque !

Voila ce que nous écrivions en octobre 2017:pas d'acheteur depuis!!!!!

Que va t-il se passer maintenant ? Il fallait y penser. PA Périssol maire de Moulins va proposer de vendre le Colysée à PA Périssol Président de la Communauté d'Agglomération pour la somme de 150000 euros .On est jamais si  bien servi que par soi-même .Fiasco de la vente par internet .Moulins Habitat se verra confier par la Communauté l'aménagement d'un espace pour les métiers d' art. Peu importe que de tels aménagements aient déjà été faits à Sésame ,à la salle des fêtes dans le cadre de la rénovation. Les locaux aménagés trouveront bien une utilisation pour la ville de Moulins!!!!!!!!!L'important est que les contribuables de toute la Communauté payent . Au moment où les  habitants de toute la communauté participent à travers leur taxe d'habitation au budget de la communauté cette opération est savoureuse .On vous refera le coup du prix inférieur à l' estimation des domaines 185000 qui mettra en valeur la générosité de la ville .

Cette ville de Moulins est bien bonne de faire une telle réduction !

150000 euros dans les caisses de la Ville de Moulins ,on refait le même coup que pour le bâtiment des locaux de la communauté .

Il faut quand même savoir que lorsque ça se passe ailleurs on demande des cessions de terrains gratuites (Salle de la Raquette).

Admirons la ville de Moulins qui réussit à refiler un bâtiment qu' elle n' a pas réussi à vendre même par internet solution pourtant présentée comme miracle avec l' appui de la presse locale  . C'est comme cela que la ville de Moulins arrive à maintenir ses taux d'imposition. Que vont dire les autres élus communautaires ? Resteront ils silencieux comme souvent? Peut -être enfileront - ils un gilet jaune !!!La France périphérique financera .

Parions même que la communauté sera sollicitée dans le futur pour attribuer une subvention à Moulins Habitat.

G Chambefort