Actualités

Nouvelles brèves

Si l'on compte bien en regardant facebook,120 (ce qui n'est pas très réconfortant au pays du vin) participants au meeting de L. Wauquiez à Saint-Pourçain. Selon La Montagne 350 repas étaient prévus. Deux hypothèses : la première, certains ne sont venus que pour manger ce qui n'est pas très flatteur pour L. Wauquiez ; la deuxième les participants ont eu droit à deux repas ... c'est un peu excessif. Première page de La Montagne aujourd'hui : "Wauquiez fait salle comble à Saint-Pourçain. Étonnant de ne pas voir de photos de cette salle comble sur le quotidien ; les photos de Facebook sont loin de montrer la "comblitude" de la salle ! Et puis même si cette salle avait été comble, connaissant la capacité la salle de Champ-Feuillet, cela n'aurait pas été un exploit. Regards03 aurait aimé voir une photo montrant les murs ployant sous la pression des militants trop nombreux voulant absolument entendre leur chef de parti !

Une nouvelle rubrique : G. Boutié sur La Montagne 

Il n'est pas une semaine, en particulier dans les indiscrétions du Week-end de La Montagne, que l'on nous parle de lui. Il est possible que notre quotidien à l'image des médias nationaux recrutent des consultants. L'avantage dans ce cas c'est que l'on a à faire à un consultant multi domaines. Peu importe le sujet on consulte le directeur de cabinet très politique du Maire de Moulins. C'est le référent. C'est à croire qu'il n'y a plus de Maire et d'adjoints à Moulins. 

Nous remonterons donc le temps pour illustrer et commenter les paroles de G. Boutié sur la Montagne. Cette semaine on nous parle de l'élection du délégué des Républicains de la première circonscription de l'Allier. Que l'on nous donne le nom des candidats c'est normal mais on nous précise que G. Boutié ne sera pas candidat. Pourquoi il devait être le candidat. Information de la plus haute importance : A-t-il peur d'être battu ? Cela lui est peut-être déjà arrivé dans l'Allier ! Il faut se souvenir que la grande réunion publique organisée à Moulins (selon notre quotidien) le 24 mars 2018 avait remporté un immense succès réunissant 15 participants. Il en promettait d'autres qui n'ont probablement jamais eu lieu. Mais La Montagne a une raison de parler de lui ! 

Le site internet du MYF nous indique, photo à l'appui, que G. Boutié est chargé de la communication. C'est étrange qu'un salarié d'une collectivité (et sur un poste important) subventionnant une association puisse avoir un tel rôle dans l'association. Mais tout le monde sait bien que G. Boutié est compétent dans le domaine du football. Après avoir suivi, avec succès, les dossiers de l'AS Moulins, avant sa liquidation, il est venu cette fois au MYF. Mais La Montagne a une raison de parler de lui !

Nouvelle référence au Directeur de Cabinet dans l'interview de P.A Périssol dans La Montagne du 18 septembre

"Le nom de votre Directeur de Cabinet est de plus en plus souvent évoqué. Cela vous paraît-il envisageable et souhaitable" Qui évoque cela ? La Montagne a une fois de plus consulté son consultant qui s'auto-évoque. Mais pan sur les doigts. P.A Périssol : "Je ne crois pas que quelqu'un dans l'équipe ait à se disperser sur une autre chose que sa mission, de la même manière que les élus". Pas de dispersion G. Boutié. Regards03 pense qu'il faudra quitter ce poste de Directeur de Cabinet en cas de candidature. Il ne doit pas servir de tremplin à l'élection municipale. Mais La Montagne a une raison de parler de lui !

Et ça continue

Mercredi, encore G. Boutié en photo ! Présentation du nouveau site du MYF. De quoi rire : pour présenter le site, il tient son portable tourné vers l'objectif montrant sans doute la première page du site. C'est on ne peut plus lisible ! Mais l'objectif de ce coup d'objectif n'était sans doute pas de montrer le site. Mais La Montagne a une raison de parler de lui !

 

Peupleraie : Suite de l'article précédent

La photo publiée avec cet article montre que les peupliers abattus à Champvallier n'avaient pas tous souffert de la tempête. Ce soir lundi 24 septembre, nous voulions vérifier si effectivement il s'agissait de couper les 37 peupliers abimés par la tempête comme l 'indiquait le communiqué de la ville dans la Montagne. regards03 s'est vite rendu compte, sans informateur!!!!!en observant le volume de travaux qu'il s'agissait pas seulement de couper 37 peupliers mais sans doute plus de 140. Image inutilement désolante ? Pourquoi avoir coupé des peupliers sains ?  La raison nous la devinons c'est dommage. En plus tous les autres arbres situés au bord de l'étang ne seront plus protégés par le rideau de peupliers et ils vont souffrir à la prochaine tempête.

Guy Chambefort

 

La ville d' Yzeure ne semble pas s'associer aux Journées du Patrimoine :

Les journées du patrimoine sont organisées depuis 1984 à l'initiative de Jack Lang. En 2000 Catherine Tasca alors ministre de la culture les a transformées en Journées Européennes du Patrimoine. Rappelons que l'on pouvait croiser Catherine Tasca sur la Place J.Ferry. Elle venait régulièrement à Yzeure pour de raisons familiales.

N'y a-t-il plus de patrimoine à Yzeure ? Il n'y a même plus de visite organisée de l'église ! Nous avons pourtant dans le personnel municipal une personne capable de commenter des visites de l'église Saint-Pierre avec passion et professionnalisme.

Il ne sera même pas possible d'admirer la façade éclairée de Saint-Pierre puisque l'éclairage est hors d'état de fonctionner depuis trois ans.

La peupleraie de Champvallier patrimoine naturel de la ville ne sera pas visitable car un très grand nombre de peupliers sont entrain d'être abattus !

Les conseillers municipaux ont-ils été informés ? Cela ne semble pas le cas sinon par La Montagne du 13 septembre qui nous indique que les 37 peupliers abimés par la dernière tempête seront dé gagés. Il était temps. Sauf que la réalité n'est pas celle la. En se rendant sur place, on se rend compte que ce sont plus de cent peupliers de toutes tailles qui vont disparaître. Les photos du site le montrent. Cette remise en état de la peupleraie aurait pu se faire par étapes Sans doute a-t-on fait en sorte que l'abattage de peupliers en bon état finance le dégagement des peupliers couchés par la tempête. C'est une approche étonnante, très financière des problèmes environnementaux. Après les chênes du boulevard Jean Moulin, les peupliers de Champvallier sont victimes de la scie. Beaucoup de promeneurs admiraient cette magnifique allée rectiligne bordée de superbes peupliers. L'époque est loin où la ville d'Yzeure recevait le prix national de l'arbre. On va sans doute nous promettre de nouveaux arbres comme on l'avait fait pour le Boulevard Jean Moulin : on les attend toujours.

"L'arbre qui s'écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse". Proverbe Chinois

              Guy Chambefort

Une europe pleine de couleurs

Et si la Social-Démocratie était la seule solution pour sauver l’Europe ?

Dans les années 80, les Sociaux-Démocrates semblaient s’être imposés. L’Etat providence, la protection sociale face aux aléas de la vie, la marche vers l’égalité homme femme caractérisaient cette politique.

Ce sont d’ailleurs essentiellement les Sociaux-Démocrates qui préconisaient cette politique.

On pouvait penser que l’effondrement des régimes communistes, le renforcement des courants démocrates aux U.S.A la confortent.

En face le courant libéral qui prône la réduction des dépenses publiques, et souhaite lutter selon lui contre la rigidité du monde du travail.

Lorsqu’en 2012, François Hollande arrive au pouvoir la situation est difficile et délicate.

              ● Le déficit publique est important, il sera en 5 ans ramené autour de 2,6 en 2017

              ● L’inflation est à 2 %

               (2012 : 2 % - 2013 : 0.9 % - 2014 : 0.3 % - 2015 : 0.2 % - 2016 : 0.2 %)

              ● Dans le domaine de l’emploi les engagements ont été beaucoup plus compliqués à tenir. De nombreux plans de licenciements ont été gardés sous le coude jusqu’à la fin du quinquennat Sarkozy. Il faudra donc attendre plus longtemps pour que la courbe du chômage s’infléchisse.

En 2017, pourtant, la situation s'est redressée mais le dossier de l'immigration perturbe l'Europe.

Dans une Europe où les libéraux sont débordés par les populistes de droite. Les populistes de gauche passent leur temps à critiquer les sociaux-démocrates, pourtant il n’y a qu’une solution, qui a fait ses preuves dans le passé, rebâtir autour de la Social-Démocratie un pôle de progrès : partout dans le pays, au gouvernement et dans les collectivités.

Nous emprunterons la conclusion à François Hollande dans son livre : "Les leçons du pouvoir".

« Je regrette qu'une partie de la droite, pour réduire la menace que l’extrémisme fait peser sur elle ait choisi de lui ressembler. C’est plus qu’une faute de goût : c’est une erreur stratégique. Ce qu’elle croit gagner de ce côté-là , elle le perdra de l’autre. En regard de sa faute morale, son gain électoral sera bien faible.

La gauche est devant le même dilemme. A suivre la dérive populiste au prétexte qu’elle pourrait rejoindre l’aspiration populaire, elle désoriente son électorat et laisse les boutefeux et les démagogues l’amener dans l’impasse. Je ne peux, enfin, rester indifférent à l’avenir du socialisme. Ce qui s’en réclame doivent faire leur choix. Il ne m’appartient plus de participer à leurs débats. Mais je reste si attaché à l’idée socialiste que je continuerai à démontrer que la vraie nouveauté c’est le perpétuel mouvement pour l’égalité ».

La France peut-elle vivre sans l'Europe ? 

Guy Chambefort

 

A Dompierre le matin François Hollande a été accueilli par le maire Pascal Vernisse et l'ancien député François Colcombet.

A Moulins à 15 h accueil républicain de l'Ancien Président de la République par Pierre-André Périssol Maire de Moulins, Claude Riboulet Président du Conseil Départemental, Jean -Paul Dufrègne député de l'Allier et Guy Chambefort ancien Député de L'Allier. Ces élus ont montré par leur présence leur attachement aux valeurs de la République. L'IRES les remercie.

Jeudi 6 Septembre 2018 :

L'IRES, son président Daniel Delassalle, son trésorier Jacques Bodard et tous ses membres ont organisé deux séances de dédicaces en présence de François Hollande.

Tout d'abord à Dompierre-sur-Besbre le matin à la médiathèque, puis à Moulins l'après midi à la salle des fêtes.

L IRES remercie tout d'abord les municipalités de Dompierre et de Moulins pour la mise à disposition des locaux et pour l'excellent accueil qui a été réservé aux membres de l'association.

Cette rencontre avec l'Ancien Président de la République a été organisée avec le soutien des trois anciens députés socialistes de l'Allier Jean Paul Desgranges, François Colcombet, Guy Chambefort.