Actualités

L’arche philosophique

Un peu de logique

On nous explique qu’il est nécessaire de construire un deuxième pont car le pont Régemortes est en mauvais état ce qui est pour le moins contestable et qu’il faudra beaucoup d’argent pour le rénover.

Soyons donc logique, il faudra de toute façon rénover le pont Régemortes. Même si on construit un nouveau pont. Si on n’utilise plus le pont Régemortes, il n’y aura toujours qu’un seul pont moins fonctionnel (en effet, le nouveau pont est envisagé à deux voies alors que le pont Régemortes est à 3 voies).

Qui va payer la rénovation du pont Régemortes ? Croit-on que le Département pourra financer à la fois la rénovation et la construction?

Vous pouvez voir ce type de matériel en gare de Moulins. Il est récent. Il avait été commandé par la région Auvergne il y a quelques années du temps où le président privilégiait l'efficacité alors que le Président actuel de Auvergne Rhône Alpes est dans la communication.

Ce matériel a l'avantage de fonctionner en traction électrique et thermique. On peut passer de l'une à l'autre sans que le voyageur s'en rende compte .. Cela pourrait être une bonne solution par exemple pour desservir Montluçon depuis Paris. Il faut consacrer tous les efforts à moderniser les voies entre Vierzon et Montluçon plutôt que de réclamer une électrification coûteuse entre Vierzon et Montluçon.

photos regards03 guy chambefort.

On va encore nous dire que l’histoire se répète et que dans sa fidélité aux fins d’après-midi bruineuses, la Coupe de France nous offre un nouvel exploit local. A chacun ira sa tirade, sur la victoire méritée et sur la loi des séries, qui pour une fois a su s’affirmer sans attendre celle des penalties. Bien sûr. On finirait presque par trouver tout cela très normal, de voir repartir les Gaulois de sous Gergovie la tête et les cornes du casque un peu basses, après le tour que viennent encore de leur jouer quelques gamins qui ne sont de pas de si vieilles connaissances que cela…

Discours commémoratif de Bernard Cazeneuve à Jarnac le 8 janvier 2017.

"François Mitterrand c'était la fidélité. La fidélité à ses amis, d'abord aux amis qu'il s'était faits au cours des jours sombres de sa vie, en captivité ou dans la résistance. La fidélité à l'égard de ses électeurs du Morvan, comme à l'égard des habitants des Charentes et des Landes comme à l'égard de tous ces Français anonymes croisés au hasard de ses voyages sur les routes de France.

Ce matin rassemblement de toute la gauche à Rocles, pour demander la réhabilitation des fusillés pour l'exemple, ce rassemblement réunit depuis 9 ans les fidèles de cette cause. A noter ce matin la présence de Jean-Paul Dufrègne député et Nicolas Brien premier fédéral du Parti Socialiste. Monsieur Régerat maire de Rocles nous a accueilli comme il sait le faire chaque fois que nous allons dans sa superbe commune.

Lire l'article publié cette semaine sur regards03 sur les fusillés pour l'exemple.

Photos GC - regards 03