Actualités

2 juillet 2021

monument 1939 1945

 

une allée principale

allée joignant les deux portails du cimetière

sur le chemin du cimetière, culture de mûriers route de Montbeugny 

E pourtant il y a des trottoirs qui sont entretenus toute les semaines  savez vous où? devinette !photo disponible guy chambefort

 

On vient donc d'apprendre qu'il existe  des liens entre PA Périssol et Arcade ! il a fallu de nombreuses années pour le savoir!

"Du haut de la Montagne on vient même de découvrir la lune après l'avoir cachée"

 

 Tout est dit dans ces quelques lignes de S.Lunt

Pendant pratiquement trois ans ,les liens d'Evoléa malgré nos fréquents rappels  avec le groupe Arcade ont été ignorés notamment par la presse locale. Elle ne savait pas .Le président a  du s'adapter à un arrêté de déport . Et La Montagne lui donne la parole pour qu'il se réponde à lui-même . Vous ne trouvez pas cela curieux ! Mais à trop vouloir en faire on se prend les pieds dans le tapis .

PA Périssol avait indiqué qu'il n'avait plus de fonctions à Arcade au moment de la création d'Evoléa .Mais  la Montagne  se transforme en agence pour l'emploi .PA Périssol  y annonce qu' il va  avoir de nouvelles fonctions dans quelques temps .

A regards03 on a l'esprit simple  mais logique "s'il va avoir de nouvelles fonctions, c'est donc qu'il en avait avant "CQFD, nous le disions depuis 2018 ! Certains peu curieux l'ignoraient ou faisait semblant de l'ignorer !

Nous appartenons aux politiques qui au delà des idées souhaitent la transparence .Nous faisons appel à ceux de droite ou de gauche veulent nous rejoindre .

 

 

 

 

Il n'est jamais trop tard pour avoir raison .Ainsi après avoir publié un dossier sur ce sujet ,voilà ce que nous écrivions le 19 octobre 2018 :

 

La lecture du remarquable dossier publié dans « regards 03 » consacré à la question du logement et de l’avenir de « Moulins Habitat » pose beaucoup de questions sans apporter de réponses rassurantes.

 

La loi ELAN veut obliger les organismes HLM à se regrouper lorsqu’ils ne sont pas assez importants (moins de 12 000 logements) pour améliorer la cohérence des politiques de logement et pour mutualiser les services en vue de rechercher des économies de gestion. Deux objectifs louables et tout à fait recevables.

 

A Moulins, l’organisme qui gère une bonne partie du parc de logements sociaux est l’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction) Moulins-Habitat. C’est grâce à cet office, adossé à la collectivité, que de nombreux logements à loyer modéré sont mis à disposition des Moulinois.

 

Or les solutions adoptées par Moulins Habitat et par M. Périssol pour accéder aux obligations de la loi surprennent :

 

- le parc de logements sociaux, financé par l’argent public, notamment par les communes, va entrer dans un montage financier où il va être en partie privatisé, ce qui veut dire recherche de rentabilité à tout prix et sortie du cadre du contrôle des loyers ; de plus, la loi ELAN cherche à favoriser la vente du patrimoine des offices HLM : une partie des logements dits sociaux, va être mise sur le marché de l’immobilier, en perdant le statut et en entrant dans les circuits de la spéculation immobilière, hors de portée des candidats locataires, c’est-à-dire de la majorité de la population de l’Allier et de Moulins. Pis, aucun autre organisme ne viendra remplacer l’existant, ce qui veut dire que de nombreux habitants des villes vont être obligés d’aller habiter loin des lieux de travail, d’enseignement ou de soins, aggravant les difficultés de déplacements de ces familles. 

 

- Autre question posée par la démarche engagée par M. Périssol et soutenue par les élus de sa majorité au Conseil municipal de Moulins et à la Communauté d’Agglomération de Moulins : il apparaît que le patrimoine de logements va rentrer, par le biais de transferts financiers, dans des sociétés immobilières privées(le groupe Arcade).  M. Périssol occupe-t-il encore des postes de responsabilité dans le groupe? 

 

A ces deux questions M. Périssol se doit de répondre pour expliquer ce qui va changer pour les locataires de Moulins Habitat et lever toutes les ambiguïtés liées à ses décisions.

 

Il semblerait en plus que M. Périssol a fait voter des délibérations pour adosser « Moulins Habitat » à des organismes dont les statuts n’étaient pas validés ! Qu’en est-il réellement ?J’espère que « regards 03 » pourra apporter quelques éclaircissements en attendant ceux du Maire de Moulins. 

 

Rappels de que nous écrivions  

Moulins, l'Agglo de Moulins et bientôt peut-être l'Allier en Arcadie. A lire absolument ! Avec une suite très détaillée dans les jours à venir !

Vous ne pourrez pas trouver mieux comme étude !

 L’Observatoire de regards03 a étudié les liens qui existent entre le Groupe ARCADE VYV – EVOLEA et Pierre-André Périssol.

 Depuis le Conseil Communautaire du 31 octobre 2020, il se confirme qu’il y a existence de conflit d’intérêt entre les intérêts publics et les intérêts privés de Pierre- André Périssol. Le vote du Conseil communautaire au 31 octobre 2020 sur les conditions d’implantation du IONIS Education Group a révélé aux Elus de Moulins Communauté l’existence d’un conflit entre des intérêts privés et personnel de Pierre-André Périssol en association avec le groupe Arcade-VYV (Arcade VYV détient 34% du capital d’Evoléa à travers France Loire) et l’intérêt public qu’il est sensé promouvoir en tant que président de Moulins Communauté. Pour cette raison il a été obligé de prendre un arrêté de déport impliquant qu’il doit se retirer et ne plus intervenir dans un dossier relatif à Evolea.

 

Voici l’arrêté de déport au profit de Madame de Breuvant du 23 septembre 2020.Il y avait eu un  précédent arrêté de déport au profit de M. Vanneau du 1 mars 2019. Il ne semble pas avoir été porté à la connaissance des conseillers.

 La nature du conflit d’intérêt potentiel de Pierre-André Périssol reste toutefois quelque peu opaque. L’arrêté du déport du 23 septembre 2020, comme celui de même teneur du 1 mars 2019, ne mentionne pas la nature exacte du ou des intérêts privés et personnel de Pierre-André Périssol. Sa déclaration au conseil communautaire du 10 décembre était pour le moins incomplète.

 

Remontons même en juin 2018 

 

Sur le plan politique il faut déplorer son attitude lors du vote de principe d’une fusion entre Moulins Habitat, l’OPAC de Commentry et France Loire en juin 2018. Le Président de Moulins Communauté avait fortement poussé dans les coulisses et pour cette solution et sa mise en œuvre rapide alors qu’on voit aujourd’hui que d’autres réponses aux exigences de la Loi ELAN auraient été possibles. La loi Elan, rebaptisée loi logement, du 23 novembre 2018, impose donc aux bailleurs sociaux détenant moins de 12 000 logements de se regrouper, de fusionner ou de rejoindre, d’ici au 1er janvier 2021, une société anonyme de coordination (SAC), nouvel outil juridique ad hoc.Les conseillers communautaires n’avaient pas été informés

 Les conseillers communautaires auraient dû connaitre à l’époque l’existence et la nature exacte du conflit d’intérêt privé et personnel de Pierre-André Périssol dans le groupe Arcade au moment d’engager une fusion de Moulins Habitat avec une structure (France Loire) appartenant au groupe Arcade. Ceci n’a pas été le cas.

 Au contraire, en avril 2019, Pierre-André Périssol nie encore avoir la moindre responsabilité dans le groupe Arcade.  Il le prétend alors qu’en novembre 2018 il détaille ses fonctions dans sa déclaration d’intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ; et que quelques semaines plutôt – le 1 mars 2018 – il a enfin pris l’arrêté du déport du 1 mars 2019.

 Cet arrêté de déport aurait dû également  figurer dans les trois délibérations du conseil communautaire du 11 avril 2019 concernant la création d'Evoléa par une fusion entre les trois entités susmentionnées.  Puis, une réelle question de légalité survient lorsque ultérieurement Pierre-André Périssol prend part au débat et (au moins dans deux cas) au vote dans au moins trois dossiers concernant Evoléa alors qu'il s’était justement engagé dans son arrêté de déport à s’abstenir de toute forme d’intervention (information, instruction prise de parole, vote).

 Il s’agit du débat de juin 2019 sur le CRAC Logiparc 03 (Compte-Rendu Annuel à la Collectivité) fourni par Evoléa qui intervient notamment comme prestataire pour Moulins Communauté pour le parc logistique Logiparc03. Pierre-André Périssol défend de fait l’action mené par l’aménageur Evoléa et prend part au vote. Il aurait dû se retirer.

 Pierre-André Périssol avait participé au changement d’opérateur entre la SEAU et Moulins–Habitat sur ce parc donnant comme information que la SEAU ne voulait plus travailler sur l’agglo de Moulins alors qu’elle a pris en concession un aménagement de ZAC sur Yzeure.

 Ensuite, lors d’une délibération concernant un « Projet Santé Villes Hôpital » qui était à l’ordre du jour le 25 octobre 2019, Pierre-André Périssol fait clairement la publicité pour le projet (« c’est un bon projet ») et vote en faveur. Dans ce dossier et sur demande de Moulins Communauté, Evoléa est le porteur du projet qui prévoit notamment l’achat et l’aménagement d’un terrain. P. Perrin Maire d’Yzeure a outrepassé ses compétences en indiquant à Pierre-André Périssol qu’il pouvait participer aux débats (le compte-rendu sera dans un prochain article).

 Le troisième incident s’est produit le 28 novembre 2019. Il concerne l’implantation d’un organisme d’enseignement supérieur privé à Moulins. Par cette délibération une convention est engagée entre Evoléa et Moulins Communauté, qui prévoit l’acquisition d'un bâtiment par Evoléa et le versement d’une subvention par Moulins Communauté. Nonobstant le fait que cette délibération a été retirée  ultérieurement, Pierre-André Périssol intervient vivement dans le débat (même s'il se retire au moment du vote). 

 Au-delà de l'éventuelle question juridique, l’existence de l’arrêté de déport met en cause le bon fonctionnement futur de Moulins Communauté. Dans l’arrêté de déport du 23 septembre 2020, Pierre-André Périssol a nommé sa première adjointe Cécile de Breuvand comme sa délégataire pour tous les dossiers touchant Evoléa. Toute intervention, toute communication avec elle sur ces dossiers lui sont formellement interdites. Or, à commencer par le Logiparc03 les dossiers Evoléa au sein de Moulins Communauté – comme au conseil municipal de Moulins - sont nombreux. Comment peut-on dorénavant présumer du bon fonctionnement de Moulins Communauté si son président est systématiquement empêché non seulement de prendre part au vote mais aussi de la moindre suggestion ou instruction ?  Comment maintenir le contrôle d’Evolea par Moulins Communauté si les liens personnels de Pierre-André Périssol dans le groupe Arcade – aujourd’hui brandis comme une garantie - viennent à s'étioler ?Se pose en dernier lieu la question de la nécessité d'un arrêté de déport de Pierre-André Périssol pour le périmètre de la Ville de Moulins et en tant que maire de Moulins.

  Peut-on continuer à présider une communauté tout en ayant un arrêté de déport sur tout ce qui concerne l’opérateur quasi- unique Evoléa ce qui empêche toute participation aux votes, de faire la moindre suggestion, de donner la moindre instruction.

 Avec la création d’Evoléa, le Président savait que cela poserait problème.

 Cela ne l’a pas empêché de se représenter aux élections municipales et de postuler au poste de Président de la Communauté.

guy chambefort 

 

 

 

 

 

 

 

Ce texte est tiré d'une intervention le 1er juillet à Yzeure faite en fin de conseil le 1er juillet 2021

 Il est indispensable , après une période électorale, de faire un premier bilan, utile pour notre ville avant de retrouver les activités d' après la crise sanitaire.

Faisons d’abord un premier bilan sur les élections départementales et régionales.

Les élus de gauche avaient écrit avant les élections, en légende d’un selfie collectif devant le Conseil Départemental :

« C’est une gauche rassemblée qui se lance dans la bataille des élections départementales ».

Ils  étaient partis pour Austerlitz ( pas la gare la bataille ), mais ils se sont  échoués à Waterloo, s'ils continuent ,ils finiront à Saint-Hélen.

Voilà ce que le le Monde  écrit ,au sujet de l'Allier, le Mardi 29 Juin 2021.

La stratégie du Centre Droit consistant à présenter des candidats sous la bannière de l’Union Républicaine pour le Bourbonnais en marge des formations politiques de Droite s’est encore révélée payante.

En face, la gauche départementale victime tant du déclin du Parti Communiste Français, que de l’incapacité du Parti Socialiste à se trouver un programme et des leaders, affiche un recul historique, pendant que la République en Marche qui détient deux des trois sièges de député dans l’Allier a été complètement absente du débat.

A Yzeure, où la participation était importante dans le passé, la fidélité des électeurs s’écroule, la Gauche composée de bric et de broc ne réunit plus que 2452 voix (1875, dans la ville), alors qu’elle récoltait autour de 5000 voix dans le passé.

Historique, pour la première fois depuis plus de 30 ans, la Gauche malgré un rassemblement d’opportunité est battue dans un bureau de vote. C’est symbolique.

Comment en vouloir aux électeurs, ils ont compris  les candidats des  Elus Majoritaires, comme ils se disent, ne représentent que« 1852 citoyens sur 13600 habitants) :

Ces élus Yzeuriens ont renoncés

• Au travers de la Communauté d’Agglomération, où leur subordination au Président, qui monopolise les crédits ,au profit de la ville de Moulins provoque une certaine risée. On se moque d’eux devant leur inaction et leur dépendance

• Au travers de la politique économique de cette communauté, sur laquelle ils ne disent rien. Le départ de Bosch du Pole de Montbeugny est regrettable et dommageable pour l’image du Parc. Que va-t-il rester sur le Parc hors le bâtiment de stockage Seveso qui fait fuir les entreprises qui voudraient  venir ? Il restera aussi les dettes du parc et les idées saugrenues d'implantation d'hotels en face de ce bâtiment Seveso de l'adjoint au sport d'Yzeure qui devrait tourner 14 fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

 • Au travers des silences et des absences au Conseil Départemental des Socialistes et Communistes, par exemple sur la création d’Evoléa, Ces Elus de gauche qui ne parlent jamais  d’Arcade. On ne veut sans doute pas déplaire  à PA Périssol .Il faut se souvenir que les élus Monnet et Perri étaient absents le jour où a été décidé la création d' Evoléa au conseil d'administration de Moulins habitat .Curieux n'est-ce pas?,

Nous avons donné depuis de nombreux mois, mêmes années des informations reprises par la Montagne  reprise seulement qui se contente de reprendre une déclaration du Président sans aucune analyse critique. Nous reviendrons sur ce sujet

Nous le ferons donc car cela concerne l’avenir d’Yzeure et de son parc de logements sociaux.

 

• Au travers des fonctions prises du Vice-Président Bourgeot ,soutien de PA Périssol, dont les interventions données dans le compte rendu de commission sont édifiantes plus à droite que la droite. (Eau, gens du voyage…) 

 

 • Au travers des décisions sur le personnel de la Com. d’Agglo beaucoup plus favorables aux agents que celles d’Yzeure.

• Au travers de l’attitude d’un exécutif yzeurien qui montre son incapacité à agir notamment sur le dossier Aldi face à la position de la Com d'agglo et qui risque de priver le quartier nord d'Yzeure de tout commerce alimentaire . (article à venir)

 

En conclusion, nos concitoyens ont hélas préféré sans doute l’original d’une politique de droite ,pourtant peu dynamique, à une pâle copie d’une soi-disant gauche .

 

Les caporaux -chefs sans relief si on en croit Le Monde, ont conduit la gauche à des combinaciones pathétiques pour garder leur siège

Après de telles défaites, il faut remplacer les petits  chefs qui en sont responsables, sinon le peuple  continuera à filer entre les doigts de la gauche .

(article à venir :Pourquoi une telle déculottée ?)

guy chambefort

 

 

Ce n'était pas une surprise car nous avions déjà informé nos lecteurs:

Selon le journal "La Montagne " la commune versera 506 000euros  à APSYS pour le marché couvert

La ville de Moulins condamnée 

Nous avions publié l'article paru Lundi juste près les élections .Le journal ne veut pas que cet article soit publié et nous l'a fait savoir .Etonnant pour un journal fondé par Alexandre Varenne socialiste proche de Jaurès

Pourtant nous avions copié cet article dans son intégralité dans un souci de rigueur et nous n'avions pas l'intention d'en faire commerce !!!!

 L'Article, non autorisé à être reproduit, a été publié le 29 juin dans la Montagne.

Devant ce refus ,nous publions ce nouvel article

 

 

 

Certifié non extrait de la Montagne .

 

 

 

 

 

 

 Ainsi le quotidien local ne pouvait pas ignorer que la ville de Moulins avait été condamnée à payer 506 000 euros à APSYS.

Le chef d'agence de Moulins n' a pas cru bon de donner cette information avant aujourd'hui !I ll indique qu'il ne la connaissait pas. Il attendait selon lui que PA Périssol s'exprime, ce qu'il a fait, pour que cette information paraisse le lendemain des élections

Curieux n'est-ce pas ? 

Le chef d'agence a attendu le lendemain des élections pour publier, lui- même   cette information .

Le lecteur ne devait pas être informé plus tôt, sans doute, pour ne pas nuire électoralement à la ville de Moulins .Sur le fond le journaliste oublie simplement que ce sont les contribuables moulinois qui vont payer l'amende. Un nombre important d' articles à la gloire du maire de la ville de Moulins sont pourtant parus tout au long des semaines précédant les scrutins .On a même publié un article le vendredi avant le second tour annonçant le transfert d'Aldi depuis Yzeure dans le local  laissé libre par la construction du LIDL à Toulon ceci afin de rassurer les braves électeurs moulinois qui avaient pétitionné :nous en reparlerons

Trop c'est trop; la rédactrice en chef de la Montagne devrait s'en émouvoir, mais elle était trop occupée à vanter les mérites du candidat républicain à la Région . 

L'autre journal "la semaine de l'Allier " suit les mêmes pistes de l'objectivité (sic! )  Trois pages des projets illustrés d'une photo en première page du Maire de Moulins  entre les deux tours des élections . Nous avons été effrayés en découvrant ce portrait digne d'une nécrologie surtout que même si nous avons des désaccords nous ne lui souhaitons pas le moindre mal ..Mais ce portrait encadré brr ça surprend et ça glace !

Alexandre Varenne, reviens pour ramener tous ces braves gens à la raison et au respect de retenue en période électorale .Il ne faut pas s'étonner que les lecteurs diminuent et que les journaux se vendent de  moins en moins .

guy Chambefort

 

Une plume qui n'a pas pu  rester dans l' encrier !!!!

Tout fiche le camp: Aujourd'hui le le ballotage demain ... le ballot :

Le matelas se tasse à Yzeure !  61 pour la gauche 39 pour la droite .Cela pourrait paraitre un résulta correct 

 1820 voix pour la liste de gauche à Yzeure en 2021, 3917 en 2014,  3330 en 2007, 4048 en 2004 (g.chambefort)